• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Anne Roumanoff touchée par le drame de Charlie Hebdo, "C’était comme le 11 septembre"

Anne Roumanoff touchée par le drame de Charlie Hebdo, "C’était comme le 11 septembre"
@ Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans quelques jours, Anne Roumanoff sera sur la scène de L’Alhambra pour présenter son nouveau spectacle. Dans une interview accordée au JDD, l’humoriste est revenue sur la nécessité de parler des tragédies dans ses spectacles. Elle évoque notamment le drame de Charlie Hebdo et la catastrophe de la Germanwings…

Anne Roumanoff présentera son nouveau spectacle "Aimons-nous les uns les autres" à l’Alhambra à partir du 30 juillet prochain. Celle qui a pour habitude de taper gentiment sur les personnalités politiques à accorder une interview au JDD. Dedans, elle revient notamment sur la difficulté qu’elle a d’écrire des sketchs sur les hommes politiques. Notamment sur "une élue d’un parti extrémiste du sud de la France". "Cela a été un sketch qui a été très complexe à écrire parce qu’il fallait doser les propos. Parce que je voulais trouver une manière de parler du Front national qui soit différente que celle habituelle de la condamnation absolue. Donc j’ai pris cette élue qui est sympathique, qui a un accent du sud, qui a une perruque blonde. Dans le sketch, elle tombe amoureuse d’un arabe, c’est bien entendu l’ironie de l’histoire."

L’humoriste a profité de cet entretien pour revenir sur le fait qu’elle ait été étudiante à Sciences Po. Elle a notamment côtoyé, de près ou de loin, Jean-François Copé, Arnaud Montebourg ou encore David Pujadas. "Arnaud Montebourg, je ne l’ai jamais rencontré à Sciences Po. David Pujadas, pareil, je ne l’ai jamais vu. Jean-François Copé, je le connaissais de loin. Ce n’était pas un ami" confie Anne Roumanoff.

"C’est un moment d’émotion dans le spectacle"

Si Anne Roumanoff estime que "Dans l’absolu, il n’y a pas de thèmes sur lequel on ne peut pas s’amuser", c’est avec une émotion particulière qu’elle s’est confiée sur les attentats de janvier à Paris. Elle raconte à nos confrères du JDD, "J’ai vu l’alerte info mais je n’ai pas compris tout de suite. Ce jour-là, j’étais à Londres pour un spectacle. Quand j’ai compris, ça a été bien évidemment un très gros choc. C’était comme le 11 septembre. Le monde était différent à partir de là. Du coup, j’ai changé énormément de choses dans le spectacle. Je fais un enfant qui pose des questions sur les attentats : "Maman, maman, pourquoi on tue des gens parce qu’ils font des dessins? Maman, maman, pourquoi on tue des gens parce qu’ils sont juifs? Maman, maman pourquoi, on tue des policiers?" C’est un moment d’émotion dans le spectacle. On entendrait une mouche voler."

Très touchée par les événements, elle révèle toutefois ne pas avoir défilé le 11 janvier 2015. "J’ai regardé la télévision mais j’ai trouvé cela tellement magnifique." Pour Anne Roumanoff, il est important de parler de tous les sujets dans ses spectacles. Ainsi, elle a également confié qu’elle avait fait un sketch sur la tragédie de la Germanwings. "J’ai réussi à faire rire énormément les gens après la catastrophe aérienne de la Germanwings. Ce n’est pas impossible de rigoler autour de choses très dramatiques."

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc GAD @gadelmaleh
    RT @JimGaffigan: Paris, you are cordially invited to see me perform my all new NOBLE APE show on Jan 15 at @TDejazet. Different material f…
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Ingrid Chauvin bientôt de nouveau maman ? L’actrice relance une procédure d’adoption https://t.co/SG3JSGMfgp https://t.co/OSa9iQVoGF
    Détails
  • 12 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci @Jeffpanacloc @JeanMarcOff @gadelmaleh et à vous tous pour hier! Gros succès ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️
    Détails