• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Elie Semoun, Nicolas Bedos... Les artistes en colère après les annonces d'Emmanuel Macron

Elie Semoun, Nicolas Bedos... Les artistes en colère après les annonces d'Emmanuel Macron
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé un couvre-feu dans les agglomérations placées en zone d'alerte maximale. Une décision qui ne plaît pas du tout au monde de la culture. Non Stop People vous en dit plus.

La rumeur courait depuis longtemps. Elle était présente dans toutes les conversations. Elle a été confirmée mercredi soir, peu après 20 heures. Emmanuel Macron a annoncé un couvre-feu dans les métropoles placées en zone d'alerte maximale de 21 heures à 6 heures. Sont concernées sont : Paris et la région Île-de-France, Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Le couvre-feu entre en vigueur vendredi soir à minuit. Pour circuler dans la rue en dehors des horaires autorisés, il faudra être muni d'une attestation dérogatoire. Dans le cas contraire, la violation du couvre-feu pourra être sanctionnée d'une amende de 135 euros.

"Le cauchemar pour la culture continue"

L'annonce était attendue, mais elle a fait l'effet d'une bombe dans le milieu de la restauration et de la culture. Les théâtres et cinémas ont annoncé qu'ils allaient avancer leur dernière séance pour permettre au public de venir, mais la grogne est palpable. "Quelques minutes, il a pris, pour nous dire que la plupart de nos plaisirs (à commencer par la culture) étaient interrompus", écrit sur Instagram Nicolas Bedos. Le comédien s'était déjà fait remarquer pour ses propos anti-masques qui avaient suscité une polémique.

Il n'est pas le seul à se plaindre de cette nouvelle mesure. Elie Semoun est dépité. "Il manque de la place dans les hôpitaux, il y en aura dans nos théâtres et nos salles de cinémas. Le cauchemar pour la culture continue", commente l'humoriste dans son dernier post Instagram. Mélanie Bernier demande une dérogation pour les salles de spectacle. " Il est évident que c'est un énorme et énième coup de massue que nous venons tous de prendre. (...)  Est il normal d'apprendre que l'on perd son emploi et sa fonction après dix minutes d'un intolérable suspens ?", s'emporte pour sa part le chanteur Benjamin Biolay.

Le couvre-feu devrait durer au minimum un mois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) le

14 Oct. 2020 à 3 :27 PDT
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J étais comme ça devant l allocution présidentielle . Je vais évidemment vous tenir au courant dans les jours qui suivent. Il est évident que c est un énorme et énième coup de massue que nous venons tous de prendre . Nous nous faisions une joie de vous retrouver. Nous allons lutter car désormais chaque concert est une victoire . Nous savons que la situation est grave mais déplorons plus que jamais le manque de concertation et de communication de nos gouvernants . Est il normal d apprendre que l on perd son emploi et sa fonction après dix minutes d un intolérable suspens ?!? Pouvons nous oui ou non avoir une discussion de fond. Pour finir suis je mesquin @ministere_de_la_culture ? Bonne soirée . Courage 

Une publication partagée par Benjamin Biolay (@benjamin_biolay_) le

14 Oct. 2020 à 12 :23 PDT

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 oct Justin Bieber @justinbieber
    RT @justinbieber: Lonely on SNL https://t.co/nI98uULSd8
    Détails
  • 21 oct Paris Hilton @ParisHilton
    #GoodTimes cooking with these Legends @SnoopDogg & @MarthaStewart! 💚👩🏼‍🍳👨🏾‍🍳👩🏼‍🍳💚 https://t.co/qMOQPtOeKV
    Détails
  • 21 oct KATY PERRY @katyperry
    Out of @cynthialovely’s small apartment is this quiet song about the Big Apple 🍎🥺 Listen to New York at… https://t.co/evJof9PxYu
    Détails