Théâtre

Florence Foresti clashe "Le gang des strings"

Florence Foresti clashe "Le gang des strings"
© Maxppp
  • A-
  • A+

Pour Florence Foresti, pop star rime avec pornstar. C’est ce que l’humoriste suggère dans son dernier spectacle ainsi que dans une interview accordée à l’émission « Grand Public » sur France 2. L’occasion de revenir sur la définition du féminisme.

Une féministe engagée, et non enragée

Dans son dernier spectacle « Madame Foresti », Florence Foresti se dévoile sous un autre jour, celui d’une féministe « anti-connasse ». Un statut qu’elle explique dans un entretien attribué à l’émission « Grand Public », sur France 2. Selon la comique préférée des Français, le féminisme « ce n’est pas le fait d’être une grande gueule revendicatrice ». Non, il s’agit avant tout de s’assurer que les femmes aient bien les mêmes droits que les hommes.

Au-delà de quelques sketches évoquant la domination persistante du sexe dit fort, Florence Foresti prend pour cibles les pop stars que l’on dénude à tort et à travers en vue de booster leurs ventes. "Ce sont de grandes artistes, elles ont des voix extraordinaires, ce sont des danseuses de folie (...), de grandes musiciennes parfois. Je ne comprends pas qu'on ait besoin de se transformer en pornstar pour pouvoir vendred un peu plus de disques". Si le nom de Marie Curie n’apparaît quasiment jamais détaché de son Pierre « pour qui elle ne faisait pas que des pipettes, au labo », le sexisme prévaut surtout dans l’industrie du disque. La comique préférerait encore trouver sa fille devant « L’exorciste », plutôt que devant le dernier clip de Jennifer Lopez, pour ne pas avoir à lui expliquer l’interaction entre de les femmes en scène, "  "Je ne sais pas chérie, peut-être qu'elle est possédée, peut-être qu'elle a chaud, qu'elle a envie de boire du miel", lance-t-elle chaque soir sur scène, devant un foule tordue de rire.

Pop star et féminisTe, incompatibles

Quid de Miley Cyrus ? Est-ce une « Chanteuse à voix ? Non. Chanteuse à textes ? Non. Chanteuse à poil, oui. » Tout est dit. Foresti classe ces célébrités dans le « gang des strings » contribuant à la dégradation de l’image de la femme en général. Le comble c’est d’entendre certaines d’entre elles s'auto-proclamer féministes : « Le féminisme de Beyoncé, j'y crois pas. Le côté "girl power", je déteste » avait-t-elle confié au Parisien avant ses premières dates à Paris. « Avant de porter la parole, faudrait penser à porter une culotte, non ? » ironise-t-elle.  
 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 07 déc sophia aram @SophiaAram

    RT @schneidervanes: C est sur c est plus facile de reprendre le parti de papa! https://t.co/4X0CLrUQSP

    Détails
  • 07 déc Non Stop People @NonStopPeople

    L'ex-femme de Jean-Paul #Belmondo jugée pour l'avoir escroqué https://t.co/otkJWtRMr2 https://t.co/MBsvEeLTqs

    Détails
  • 07 déc Non Stop People @NonStopPeople

    #Mélanie de #SS10 topless et ultra sexy sur #Instagram https://t.co/8bJWuxqhsN https://t.co/oaAE6gA0CD

    Détails