• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Gad Elmaleh et Kev Adams : leur coup de gueule contre le gouvernement

Gad Elmaleh et Kev Adams : leur coup de gueule contre le gouvernement
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce samedi 30 janvier, Gad Elmaleh et Kev Adams se réunissent pour un stand-up en live sur Internet. Dans le Parisien, les deux humoristes ont poussé un coup de gueule contre le gouvernement. Non Stop People vous en dit plus.

En pleine crise sanitaire, les artistes doivent s’adapter pour garder le lien avec leur public alors que les lieux culturels sont toujours fermés. Faute de pouvoir monter sur scène, c'est en ligne que chanteurs, chanteuses ou encore humoristes ont trouvé le moyen de partager leurs spectacles. Dans l'objectif de continuer à divertir le public, Gad Elmaleh et Kev Adams se réunissent ce samedi 30 janvier pour proposer un stand-up en ligne "Kevgad and Friends". Payant, ce show en live filmé au Fridge Comedy Room, le théâtre de Kev Adams, sera visible sur la plateforme Gigson. A l’occasion de ce projet commun, les deux humoristes se sont confiés dans le Parisien et ont partagé leur lassitude face à la gestion de la crise du gouvernement. 

“Là, j’en ai un peu marre"

Alors que différentes mesures sont décidées au fil des semaines selon l'évolution de la situation sanitaire, il est difficile pour les artistes de se projeter dans les mois à venir. Ce qui agace Gad Elmaleh : “Là, j’en ai un peu marre. Je le demande au gouvernement : si on n’essaye rien pour rouvrir, ayez le courage de nous annoncer les mauvaises nouvelles officielles. Dites-nous par exemple qu’on ne va pas jouer jusqu’en septembre ou octobre, pour qu’on puisse s’organiser”. De son côté, Kev Adams a “conscience de la gravité des choses”, mais déplore que le gouvernement laisse "les gens programmer des spectacles en février qui, pour la plupart, vont être reportés une troisième, une quatrième fois”.

Dans ce contexte d’incertitude, Gad Elmaleh a interpellé la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. “Il faut qu’elle parle”, a-t-il lâché avant d'ajouter : "Si ça ferme longtemps, on fera des choix différents, de carrière notamment, peut-être lancer des projets d’écriture de cinéma, imagine Gad Elmaleh. Ça implique plein de gens, des intermittents, des auteurs, des réalisateurs… Les mêmes politiques qui font des discours sur « la culture est le poumon d’une civilisation » tout d’un coup, ils ne calculent plus le métier, ce n’est pas normal". 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
Les plus lus
Top people

The best of vidéo people