• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Guy Bedos mort : son fils Nicolas lui adresse une bouleversante lettre d’adieu

Guy Bedos mort : son fils Nicolas lui adresse une bouleversante lettre d’adieu
  • A-
  • A+
Partager Google+

Guy Bedos est mort le 28 mai. Son fils Nicolas en a fait l’annonce sur les réseaux sociaux. Le 31 mai, sur France Inter, celui qui suit les traces de son père a dévoilé une bouleversante lettre d’adieu.

Guy Bedos est décédé à l’âge de 85 ans jeudi 28 mai "des suites d’une longue maladie" comme le révélait Jack Lang sur Europe 1. Le comédien souffrait depuis des années de la maladie d’Alzheimer. "Alzheimer, ça a trois avantages : on n’a pas de mauvais souvenirs, on ne voit que des nouvelles têtes et on n’a pas de mauvais souvenirs", déclarait Guy Bedos en 2013 dans les colonnes du Monde. Jeudi 28 mai, c’est son fils Nicolas qui a annoncé sa mort via ses réseaux sociaux. L’occasion pour le réalisateur de "La Belle Époque" de lui rendre un premier hommage. "Il était beau. Il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t’avoir eu pour père. Embrasse Desproges et Dabadie vu que vous êtes tous au paradis", a écrit Nicolas Bedos.

Sur France Inter, le comédien a dévoilé une bouleversante lettre d’adieu le 31 mai. Dans ce courrier, aussi drôle que touchant, Nicolas Bedos raconte les derniers instants de son père. "Au bout de tes jambes qui ne marchent plus, tes chats – sereins, comme des gardiens. Sur la table de nuit, un fond de verre de Coca, ultime lien entre ce monde et toi, quelques gorgées de force qui te permettent, du fin fond de ta faiblesse, de nous lancer des gestes d’une élégance et d’une tendresse insolentes. Fâché de ne plus pouvoir parler, tu envoies des baisers muets à ta femme adorée, à ta fille bien aimée, à la fenêtre sur l’Île Saint Louis, au soleil que tu fuis", écrit-il avant de lever le voile sur l’organisation des obsèques de Guy Bedos.

Guy Bedos enterré en Corse

"On va t’emmener où tu voulais, c’est toi qui dictes le programme, c’est toi qui conduis sans permis. D’abord à l’église Saint Germain, tu n’étais pas très pote avec les religions, mais les églises, ça t’emballait", indique le comédien. "Il y aura des athées, plein d’arabes et plein de juifs. Ça aurait consterné ta mère, tu aurais bien aimé que ta mère soit fâchée. Puis on t’envole en Corse, dans ce village qui te rendait un peu ta Méditerranée d’Alger", ajoute encore Nicolas Bedos avant de conclure par ces mots : "Tu n’es pas mort : tu dors enfin". 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 05 déc Lady Gaga @ladygaga
    Thank you for all of the amazing #Chromatica art for the #LadyGagaxAdobe challenge ⚔️💓 @adobe https://t.co/6TpUwYND7B
    Détails
  • 05 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @MsTaylorBanks: I can’t be tamed. A story in 3 parts. https://t.co/XM7AXZqXZ0
    Détails
  • 05 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @sternshow: 🎶See my lips on her mouth, everybody’s talking now, baby … … just like the white winged dove sings a song sounds like she’s…
    Détails