• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Jérémy Ferrari menacé de mort ? Il répond

Jérémy Ferrari  menacé de mort ? Il répond
dr
  • A-
  • A+
Partager Google+

L’humoriste fait le buzz actuellement depuis qu’il a violemment interpellé Manuel Valls sur le plateau d’On n’est pas couché il y a deux semaines. Depuis, il est revenu sur ses échanges houleux avec le Premier ministre dans de nombreux médias. Vendredi, c’est au magazine Voici qu’il s’est confié avouant que son humour et son franc-parler avaient de lourdes conséquences sur son quotidien. Non Stop People vous en dit plus.

L’humoriste est sous le feu des projecteurs actuellement. Le 16 janvier dernier,  Jérémy Ferrari embrasait le plateau d’On n’est pas couché en  interpellant violemment le Premier ministre.  "Je ne suis pas politologue, historien... Vous avez parlé de la mort de ces jeunes qui préfèrent mourir que vivre. Déjà renseignez-vous sur ce qu’on propose à ces djihadistes car pour eux, ils ne meurent pas. Pour eux, ils vivent une autre vie après la mort qui est meilleure que celle que leur offre la France (...) Ensuite vous avez dit qu’on était en guerre. Non, non, non, vous, votre gouvernement est en guerre, nous on n’est pas en guerre. Nous, on se fait tirer dessus quand on va voir des concerts" s’emportait-il.  L’humoriste s’est depuis expliqué dans les médias comme sur le plateau de C à vous vendredi soir. "Je ne voulais pas intervenir […] pendant la conversation, il y avait des choses qui moi me titillaient et que j’avais envie de dire, mais je ne regrette pas, je l’ai fait avec mon cœur avec la maladresse que ça comprend. On voit bien que je suis un peu énervé, un peu foufou, mais c’est moi » conclut-il.

"Des mecs m’appellent à 1 heure du matin : on va te buter !"

Jérémy Ferrari a su se faire une place dans l’univers très concurrentiel de l’humour. En effet, avec ses blagues parfois à la limite du respectable, il ose rire de tout, et son humour n’est pas forcément bien accueilli par le public. Il a publié quelques chiffres que Voici reprend dans son interview. L’artiste a reçu 67 menaces de mort et 1243 spectateurs sont partis avant la fin de son spectacle selon lui. Il est revenu sur ces menaces. "C’étaient des menaces de mort. Des mecs qui t’appellent à 1 heure du matin : "On va te buter !" Mais bon ceux qui t’appellent, ce ne sont pas ceux qui viennent en général" raconte Jérémy Ferrari. En tout cas, l’humoriste n’est pas prêt de renoncer à ses spectacles pour cela. "Le courage, c’est d’affronter sa peur. Je ne te dis pas que je n’ai pas peur, mais j’assume cette peur", conclut-il. 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Sur Instagram, Anthony Delon a partagé la douleur de Laura Smet et David Hallyday après l'hommage populaire à… https://t.co/nNy0rw3z7a
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday enterré à Saint-Barth, sa veillée funèbre a eu lieu https://t.co/Krcbs0Q7C5 https://t.co/aZCqBupd5b
    Détails
  • 11 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @KevAdamsCrew: Replay de l’émission Mardi cinéma avec @kevadamsss ➡️ https://t.co/2Fnxl8SU82 #ToutLàHaut https://t.co/6l1t82BnqX
    Détails