• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Lorant Deutsch humilié au lycée, ses étonnantes révélations

Lorant Deutsch humilié au lycée, ses étonnantes révélations
  • A-
  • A+
Partager Google+

Lorant Deutsch était l’invité de l’émission « A rebrousse-poil », ce lundi sur France Inter. Le comédien et écrivain en a profité pour faire quelques révélations sur son enfance et son adolescence. Après être passé sans succès par Sports Etudes à Nantes, Lorant Deutsch a vécu quelques moments difficiles au lycée.

Après avoir participé au tournage des « Visiteurs 3 » – film qui sortira le 6 avril prochain – Lorant Deutsch s’apprête à revenir sur les planches, dans la comédie musicale « Irma la douce », à partir du 15 septembre au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris. Il partage l’affiche avec sa femme Marie-Julie Baup et Nicole Croisille. Cette comédie musicale d’Alexandre Breffort a été mise en scène par Nicolas Briançon. Le spectacle. Elle raconte l’histoire de Nestor, un titi parisien qui tombe amoureux d’Irma, une prostituée. Très jaloux, Nestor va tout faire pour qu’Irma ne soit plus qu’à lui. Lorant Deutsch incarnera Nestor, sa femme Marie-Julie Baup campera le rôle d’Irma. Lorant Deutsch a une actualité chargée puisqu’il sera également le président du jury du tout premier Prix Amazon de l’autoédition. L’auteur de « Métronome » décernera ce prix le 5 octobre prochain à Paris.

LORANT DEUTSCH : "ils ont cru que je me foutais de leur gueule"

Ce lundi, Lorant Deutsch était l’invité de l’émission « A rebrousse-poil » sur France Inter. Le comédien et auteur a notamment évoqué son passage en Sports Etudes football à Nantes : « Physiquement je ne correspondais pas aux priorités et à la politique du club. Ils m'ont dégagé, et j'ai repris une école classique, à Paris, à 15 ans. » Lorant Deutsch a connu des débuts au lycée très délicats : « Quand je suis arrivé au lycée, en Seconde, j'ai été humilié par mes camarades de classe, parce que j'avais levé le doigt pour savoir s'il fallait des cahiers spécifiques, avec des petits ou des grands carreaux. On m'avait traité de fayot. J'avais répondu que je venais du football, et que dans le football, si on n'avait pas les bons crampons, on ne jouait pas. On apprend donc à avoir de bons outils pour pouvoir bien apprendre. En disant ça, ils ont cru que je me foutais de leur gueule, et ça m'a valu quelques problèmes. Apprentissage difficile. C'était plus facile, les tacles par derrière dans le football ! » Même en dehors de l’école, Lorant Deutsch a dû nouer des alliances assez rapidement : « Au début, j'habitais dans un quartier à Bobigny où c'était un petit peu compliqué par rapport à la campagne d'où je venais. Très vite, j'ai sympathisé avec le gros caïd du quartier. Je lui faisais des passes, il a explosé son nombre de buts à l'année sur la dalle de la cité grâce à moi. Et c'est devenu mon copain. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Jamel Debbouze @DebbouzeJamel
    RT @Abbe_Pierre: @killbike89 @M6 @DebbouzeJamel Vendredi prochain. Le 22 !
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les coachs de #TheVoice rendront hommage à #JohnnyHallyday pour lancer la saison 7 https://t.co/H2YVnSWAaO https://t.co/BqhhnekC5I
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Le dernier été de #JohnnyHallyday à Saint-Barth aura été particulièrement heureux https://t.co/8cumBl31R6 https://t.co/KWGyRgQpNc
    Détails