• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Théâtre

Maxime Gasteuil : La nouvelle pépite de l'humour français ! (Exclu Vidéo)

Maxime Gasteuil : La nouvelle pépite de l'humour français ! (Exclu Vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

La ville de Saint-àEmilion est connue en France et dans le monde pour la qualité de ses vins. Mais pourtant, cette commune de presque 2000 habitants compte dans ses rangs un humoriste qui commence à faire du bruit à Paris. Depuis le 15 janvier et jusqu’au 28 mai 2016, Maxime Gasteuil fait et va faire hurler de rire la salle du Sentier des Halles avec son spectacle "Plaisir de vivre". Dans son one-man-show, celui qui fera la première partie du spectacle de Kev Adams et Gad Elmaleh,"Tout est possible", use des clichés sur sa ville de naissance, sur le métro parisien, sur la drague à Paris, sur sa vie d’avant ou encore sur l’épilation et toujours dans le but de faire plaisir à son public. Non Stop People est allé à la rencontre d’un futur grand et vous présente la première partie de cette interview.

Dans votre famille on est charpentier/couvreur de père en fils, quelle a été la réaction quand vous avez annoncé que vous vouliez être humoriste ?

Déçu ! Non je déconne…Je crois qu’il a toujours voulu faire ça mon père. Il est très marrant et je pense que c’est mon premier prof de théâtre. Il te raconte une anecdote, il te joue les personnages. Après au début, il était hyper flippé mais aussi hyper content. En plus, ils me suivent maintenant dans mon délire donc ils sont d’un grand soutien et ils sont hyper fiers.

Justement, qu'est-ce qui a fait que vous avez voulu monter sur scène pour faire rire les gens ?

Depuis tout petit, c’est un parcours un peu à la con. A l’école tu fais marrer tes potes, mon père qui me faisait rire, moi qui reprenait des histoires. Puis, j’ai toujours aimé ça. Le rire des gens véhiculait un truc chez moi et me disait vas-y c’est ça en fait ce que je veux faire.

Quelles ont été vos influences ? Quels sont vos modèles dans ce milieu ?

J’ai grandi avec Gad Elmaleh, Jamel Debbouze, Les Chevaliers du Fiel…Après je n’ai pas vraiment de modèle, ce n’est pas égoïste ce que je dis mais je ne suis pas fan en fait, mais j’adore tout ce qu’ils font. Je m’inspire surtout de ma vie et j’essaye de garder mon cap. Ce qui revient souvent et c’est ce qu’on peut voir dans le spectacle, c’est ma singularité et je veux garder ça. Je ne veux pas qu’on dise Maxime Gasteuil on dirait…non c’est Maxime Gasteuil.

Vous vous amusez assez de votre commune d’origine, Saint-Emilion. A quel point ça vous a aidé sur scène ?

Je me devais d’en parler. Et quand tu grandis là-bas tu t’en rends pas compte mais quand tu commences à voyager où même quand tu vas dans d’autres villes, tu dis Saint-Emilion, il y a un truc fédérateur, c’est de suite le vin. En gros tout le monde est alcoolique et tout le monde connait ce village. Donc j’ai voulu en parler car je suis fier d’être de là-bas et puis parce que c’était le point de départ de l’histoire. Les habitants en plus sont hyper contents car j’en parle et quand ils te voient au "Jamel Comedy Club", pour eux je suis un peu leur Zidane du village (Il rit).

Dans votre spectacle, "Plaisir de Vivre", vous parlez de votre arrivée à Paris et notamment de votre première fois dans le métro, comment s'est passée votre adaptation ici ?

C’est délicat. Les premiers temps j’avais envie de rentrer tous les week-ends. C’est ce que je faisais d’ailleurs. Un week-end sur deux j’allais retrouver ma famille parce que j’ai beaucoup eu du mal à vivre ce décalage. Après une fois que tu es dans le bain et que tu kiffes ce que tu fais, moi ce métier je l’aime tellement que je pourrais le faire de partout. Mais c’est une fois que tu commences à travailler que tu kiffes. Au début c’est un peu compliqué, tu es dans une école de théâtre, tu as eu une vie avant où tu travaillais et là tu reprends des études. Puis, tu commences des petites scènes ouvertes de cinq minutes. Tu reprends tout un cycle, c’est une nouvelle aventure. Donc c’est vraiment un métier où on y arrive par le travail mais je pense que c’est une vraie passion. Le métier, il te prend et il ne te lâche plus.

"Je m’inspire surtout de ma vie et j’essaye de garder mon cap"

Après votre première fois traumatisante dans le métro. Comme cela se passe aujourd’hui ?

J’ai eu les moyens de m’acheter un scooter et j’ai l’impression depuis d’être allé voir un psy. J’ai rien contre les transports en commun, je trouve plutôt ça cool mais waouh ! Tu sais quand tu as des journées lourdes et que tu arrives de province…Trois ans de métro…trois ans de métro c’est un peu comme de la prison (il rit).

Dans votre spectacle, vous parlez également d’une publicité pour "Citroën" pour laquelle vous avez touché 12 000 euros. Qu’est-ce que vous avez fait de cette somme ?

Ça m’a permis de vivre déjà, de payer mon loyer. Après moi je n’ai jamais gagné ça de ma vie, donc comme je fais très attention à l’argent, car c’est métier où tu n’en gagnes pas beaucoup, j’ai épargné. Je ne me suis pas fait un gros délire à 12 000 euros.

Vous dîtes que les Parisiens n’ont pas de télévision et qu’ils préfèrent lire. Vous, vous êtes mis à la lecture ?

Je ne lis pas beaucoup, le dernier que j’ai dû lire c’est quand j’étais en sixième et je ne l’ai pas terminé je crois (il rit). Je regarde plutôt la télé même si je ne suis pas souvent chez moi. Mais la lecture non, je sais c’est grave. Je lis mes textes…

 Vous avez enfin réussi à draguer une "Parisienne" ?

C’est un peu compliqué, c’est ce que je dis dans le spectacle. Elles sont très belles, mais il y a un petit blocage. Après je fais beaucoup de clichés sur la province et les Parisiens mais les Parisiennes sont des filles comme toutes les autres, elles sont très ouvertes et il n’y a aucun problème.

Maxime Gasteuil joue son spectacle "Plaisir de Vivre" au Sentier des Halles, 50 rue d’Aboukir, 75002 Paris. Les vendredis et samedis à 20h15 jusqu’au 28 mai.

 

Nicolas Descalis

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Iris Mittenaere a affolé la toile avec son décolleté ultra-plongeant lors de la cérémonie Miss France… https://t.co/tOdnY1vshx
    Détails
  • 17 déc Alizée @mellealizee
    Show Genève ✨ #dance #happy #love https://t.co/1E1x30nzLx
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Quand Johnny Hallyday évoquait ses projets pour sa fille Jade dans une interview accordée en 2003… https://t.co/y0EaFOmUXY
    Détails