• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Affaire Harvey Weinstein : Josiane Balasko raconte sa rencontre avec le producteur (vidéo)

Affaire Harvey Weinstein : Josiane Balasko raconte sa rencontre avec le producteur (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Josiane Balasko était lundi soir l’invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine dans "C à vous". Venue présenter son nouveau film "Les Nouvelles Aventures de Cendrillon", avec sa fille Marilou Berry, la comédienne est également revenue sur sa rencontre avec Harvey Weinstein. Et a décrit un personne tyrannique. Non Stop People vous dit tout.

Depuis le 5 octobre, le monde entier n’a que son nom à la bouche. Lui, c’est Harvey Weinstein, célèbre producteur américain dont les agissements ont été dénoncés il y a une dizaine de jours dans une enquête publiée par le New York Times. Accusé dans la foulée par d’innombrables actrices de harcèlement, d’agression sexuelle, voire de viol, "ce gros porc puant" comme l’a qualifié Antoine de Caunes sur France Inter a créé une vague d’émotion mondiale. Depuis, pas un jour ne passe sans qu’une actrice prenne la parole pour révéler avoir, elle aussi, été victime du célèbre ponte hollywoodien ou d’un autre. C’était encore le cas d’Elisa Tovati ce mardi dans les colonnes du Parisien.

Harvey Weinstein, un "terroriste"

Josiane Balasko, elle, n’a pas été victime de harcèlement sexuel, d’Harvey Weinstein ou d’un autre. En revanche, elle a connu le célèbre producteur. Et le portrait qu’elle en a dressé dans "C à vous" lundi soir est édifiant : "J’ai rencontré Weinstein à l’époque de ‘Gazon maudit’, puisqu’il l’avait distribué. On sentait dans son équipe une peur panique. C’était un terroriste. Les gens étaient terrorisés, on sentait le pouvoir qu’il exerçait sur tout le monde, c’était flagrant". Si elle assure qu’elle n’avait "jamais entendu parler" d’agression ou de harcèlement, Josiane Balasko s’est dite persuadée que "des gens le savaient" mais "c’est très dur de parler, comme c’est très dur de parler pour n’importe quelle femme qui s’est fait violer ou agresser sexuellement. Parce qu’on se sent coupable et en plus avec un type qui était capable de faire ou de défaire votre destinée".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 juil Non Stop People @NonStopPeople
    Mondial 2018 : 19,34 millions de téléspectateurs devant le triomphe des Bleus https://t.co/dyG1S6CPO0 https://t.co/syHKLsSOyR
    Détails
  • 16 juil Kev Adams @kevadamsss
    Immense Bravo Crack @KMbappe et à toute l’équipe ! Quel rêve 🇫🇷🙏 #ChampionDuMonde #TrucDeOuf ⚽️ https://t.co/Jv6FP8BgQB
    Détails
  • 16 juil Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    On l'a pecho ! Historique 🙌🙌🙌❤❤❤🇫🇷🇫🇷🇫🇷 https://t.co/3zhHrW1zKL
    Détails