• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut tient des propos choquants sur le consentement

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut tient des propos choquants sur le consentement
(c) maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité sur le plateau de "24h Pujadas", lundi 11 janvier 2021, Alain Finkielkraut a dénoncé "un lynchage généralisé" au sujet de l'affaire Olivier Duhamel après s'être hasardé sur la notion de consentement. Découvrez ses déclarations avec Non Stop People.

David Pujadas s’est trouvé bien désemparé face Alain Finkielkraut, invité de son émission ce lundi 11 janvier. Interrogé sur l’affaire Olivier Duhamel, accusé d'inceste par Camille Kouchner, l’essayiste a tenté une réflexion pour le moins hasardeuse sur la notion de "consentement" : "Quand on essaye de savoir s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus". "Parce qu'on parle d'un enfant de 14 ans", a rappelé le journaliste dépité par sa remarque. Ce à quoi, le philosophe a répondu : "Et alors ?". Avant de rétorquer : "D’abord, on parle d’un adolescent. Ce n’est pas la même chose". Sur sa lancée, Alain Finkielkraut a estimé que "même pour spécifier le crime, il faut savoir s’il y a eu consentement ou non". 

Alain Finkielkraut déplore "un lynchage généralisé"

"Quand vous cherchez la spécificité, on vous accuse de complicité de crime", a poursuivi l’auteur qui estime  qu'"on n'a pas les éléments et quand on essaye de le faire, on se demande s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité". Toutefois, il a rappelé qu'Olivier Duhamel a commis "un acte répréhensible". "Ce qu'il a fait est très grave, il est inexcusable" avant de préciser qu’il est "contre un lynchage généralisé" et de conclure par "il n'y a pas d'omerta" dans cette affaire. "Ce n'est jamais un progrès, mais une régression quand une société fait ou refait son unité autour du sacrifice d'une victime expiatoire, cette victime fut-elle coupable. D'autre part, quand la justice sort du prétoire, elle sort en même temps de la civilisation. Voilà pourquoi je parle de lynchage", a-t-il expliqué.

Camille Kouchner accuse son beau-père d'inceste 

Dans son livre "La Familia Grande", publié le 7 janvier dernier aux éditions du Seuil, Camille Kouchner accuse ouvertement Olivier Duhamel, son beau-père, d'avoir abusé de son frère rebaptisé "Victor", "pendant deux ou trois ans" alors qu'il était âgé de seulement 14 ans. À l’époque, celui décrit comme étant le bourreau de son frère était le mari d'Evelyne Pisier, sa mère. Pour l’heure, Olivier Duhamel qui a annoncé mettre fin à sa carrière politique quelques jours avant la parution de l'ouvrage, a refusé tout commentaire sur l’affaire. Pour rappel, il présidait la Fondation nationale des sciences politiques de Sciences Po et travaillait en parallèle pour Europe 1 et LCI.

 

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Carole Bouquet : cette choquante remarque de son fils Louis au sujet de l'inceste https://t.co/SOxxptl7vH https://t.co/w1iogQeDmh
    Détails
  • 18 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Mort de Phil Spector : le célèbre producteur décède en prison à l'âge de 81 ans https://t.co/RMyeJ0DM9D https://t.co/aToLWGlmoE
    Détails
  • 18 Jan KATY PERRY @katyperry
    IQ or EQ?
    Détails