• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Alain Finkielkraut : Sibeth Ndiaye répond à ses propos sur le viol

Alain Finkielkraut : Sibeth Ndiaye répond à ses propos sur le viol
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invitée sur les ondes de Radio J, dimanche 17 novembre, Sibeth Ndiaye a répondu aux propos d’Alain Finkielkraut sur le viol. Elle a notamment félicité plusieurs parlementaires qui avaient saisi le procureur de la République de Paris. Non Stop People vous en dit plus.

Après s’en être pris au football féminin puis au port du voile, Alain Finkielkraut a encore mis le feu aux poudres avec des propos chocs sur le viol. Lors de "La Grande Confrontation" de LCI, mercredi 13 novembre, le philosophe répondait à la nouvelle affaire Roman Polanski (qu'il avait déjà défendu en 2009) face à Caroline de Haas. "Violez, violez, violez, Je dis aux hommes : violez les femmes. D'ailleurs je viole la mienne tous les soirs et elle en a marre", balançait-il. Des propos fustigés et dénoncés comme étant une apologie du viol. Dans la foulée, quatre députés de La France Insoumise avaient saisi le procureur de la République de Paris. Ils estimaient que cette sortie d’Alain Finkielkraut pouvait être une "provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre".

La justice saisie par quatre députés LFI

Cette initiative a fait réagir Sibeth Ndiaye. Dimanche 17 novembre, la porte-parole du gouvernement a applaudi la démarche de ces quatre députés, en qualifiant les propos d’Alain Finkielkraut "fort stupides". "Il faut avoir une liberté d’expression dans notre pays, c’est constitutif de notre démocratie et je considère aussi que lorsqu’il y a des paroles qui portent à caution ou à interrogation, on a un système judiciaire", a-t-elle déclaré. Et de poursuivre : "c’est fort heureux que des parlementaires aient saisi, sur le fondement de l’article 40 [du Code de procédure pénale, ndlr], la justice". Si elle reconnaît avoir ressenti du "second degré" derrière les propos polémiques du philosophe de 70 ans, Sibeth Ndiaye s’avoue "gênée par cette manière d’utiliser ce mot viol, viol, viol, viol viol". "Ce que je trouve bien, c’est que la justice soit saisie et qu’à partir de là, on puise objectiver les choses", a-t-elle conclu.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 fév GAD @gadelmaleh
    https://t.co/j6DjTQfSi4
    Détails
  • 25 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @TPMP: Sommaire #TPMP ✊Le grand retour du #TocTocToc 📺Les salaires cachés de vos animateurs préférés 🗣Le père du rugbyman Christophe Do…
    Détails
  • 25 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Affaire conclue : Sophie Davant annonce une grande nouvelle sur Instagram https://t.co/izzerPAgCF https://t.co/cT785VUGGi
    Détails