TV

Antoine de Caunes viré du Grand Journal, son échange avec Vincent Bolloré révélé

Antoine de Caunes viré du Grand Journal, son échange avec Vincent Bolloré révélé
(c) BestImage
  • A-
  • A+

Après avoir été viré du Grand Journal il y a quelques mois, Antoine de Caunes n’a toujours pas digéré. Ainsi, récemment interviewé par Télé Star, l’ancien animateur remplacé par Maïtena Biraben est revenu sur son éviction, révélant son échange avec Vincent Bolloré. Non Stop People vous en dit plus.

Alors que la rumeur d’une possible éviction d’Antoine de Caunes du Grand Journal enflait, l’animateur niait. Finalement, en juillet dernier, Maïtena Biraben a été annoncée aux commandes du programme. Visiblement touché par cette décision, Antoine de Caunes avait fait de douloureuses confidences dans les colonnes de Télé Loisirs. "C’était une période très difficile. Quand c’est arrivé, je préparais déjà ma troisième saison de l’émission. J’ai mis un bon moment à m’en remettre", avait-il déclaré avant de poursuivre : "C’est (Vincent Bolloré) le patron. Après, on joue le jeu ou pas. Moi, j’ai accepté. Le Grand Journal, honnêtement, j’ai tourné la page. Mais ce n’est pas un programme que je regarde parce qu’émotionnellement c’est encore assez étrange pour moi". Désormais aux commandes de L’émission d’Antoine, l’animateur de Canal + s’était alors gentiment moqué du Grand Journal à l’antenne.

"Cela a été violent, je ne m’y attendais pas du tout"

Dans la foulée, il s’était exprimé face à Ophélie Meunier dans Le Tube, avouant avoir cédé à la tentation de regarder son ancienne émission : "J’ai regardé Le Grand Journal le jour de la rentrée. C’était une expérience un peu traumatisante. C’était comme si on me montrait le berceau sans le bébé. C’était trop violent. Je ne pouvais pas m’empêcher de regarder mais je préfère rester à côté". Sept mois après que Maïtena Biraben ait pris les commandes du Grand Journal, Antoine de Caunes reste amer. En effet, lors d’un récent entretien accordé à Télé Star, il a évoqué une blessure à vif : "Honnêtement, j’ai subi le contrecoup pendant un moment. Cela a été violent, je ne m’y attendais pas du tout. Il y a eu une blessure narcissique et professionnelle". Et d’ajouter : "J’en ai discuté avec Vincent Bolloré, qui était désolé que je sois la victime collatérale d’un combat qui ne me concernait pas. La cible, c’était la direction précédente qui n’entendait pas les demandes de Bolloré".

Réagissez à l'actu people 3
Par alain | le Samedi 30 Janvier - 17:16
foutage de gueule !
<<< Vincent Bolloré, qui était désolé que je sois la victime collatérale d’un combat qui ne me concernait pas. La cible, c’était la direction précédente qui n’entendait pas les demandes de Bolloré">>> Il faut en conclure que virer decaunes à fait bobo à l'ancienne direction ?? FOUTAGE DE GUEULE
1
Par Martin | le Samedi 30 Janvier - 22:57
Nul
Antoine de Caunes était aussi nullissime comme animateur que comme acteur... c'était affligeant, insupportable de le voir en situation de contre-emploi... un rigolo n'est jamais crédible dans un rôle qui demande de la maturité...
-1
Par lisol | le Mardi 02 Février - 12:35
comments
tu as fait dans le passé des émissions intéressantes ds la musique, après une période clownesque tu t'es inventé réalisateur de films et journaliste mais ce ne sont pas tes métiers ou pour le moins tu n'en as pas le talent. Retournes à la musique, ta vraie compétence.
0
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Kev Adams @kevadamsss

    Mais où suis je ?? 😳😳 Bon Week end Les Amis ! #Love From ?? https://t.co/6efzZbTsIV

    Détails
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    RT @lansonneur17: Quand t'es à l'hôpital et qu'on tente de te remonter le moral @kevadamsss et @gadelmaleh toujours avec moi ! Merci @KA_pu…

    Détails
  • 10 déc Jamel Debbouze @DebbouzeJamel

    RT @Hakimjemili: Compte Facebook bloqué #journeedesdroitsdelHomme https://t.co/dPUvYiiEcB

    Détails