TV

Arthur : l’exil fiscal pour arrêter le massacre

Arthur : l’exil fiscal pour arrêter le massacre
  • A-
  • A+

Invité de l’émission « Un soir à la Tour Eiffel » sur France 2, Arthur est revenu sur la polémique concernant son départ en Belgique. L’animateur a évoqué la fatigue d’être tout le temps critiqué : « On travaille, on se bat, on a des doutes, on se prend la tête et tous les jours, on se fait massacrer. »

Arthur sera le 2 décembre prochain dans l’émission de Frédéric Lopez « Rendez-vous en terre inconnue ». Dans le 17e épisode du programme de France 2, l’animateur part dans la région de Cuzco, au Pérou, rencontrer une communauté d’indiens Quechuas. C’est lors du tournage de cette émission que la polémique sur l’exil fiscal d’Arthur avait éclaté. Au micro des Grandes Gueules, mercredi, Patrick Timsit a évoqué cette polémique, en déclarant : « Je crois que c'est Rendez-vous en terre inconnue dans un centre des impôts. "Alors Arthur, est-ce que vous pensiez un jour vous retrouver à la Caisse des impôts." "Non, incroyable ! Mais, c'est quoi ces parchemins ?" "Ce sont des déclarations d'impôts !" "Et cette écriture, je n'ai jamais vu ça ! Et ces gens, ils font des danses tribales ?" "Non, non, ils font la queue." Je trouve que c'est formidable, il va pouvoir découvrir quelque chose qu'il n'a pas encore découvert. »

Arthur : « J'étais le mec qu'on déteste le plus »

Arthur a réagi à ce débat sur son exil fiscal en postant un message sur Twitter. Il a d’abord remercié toutes les personnes qui le soutenaient, avant de laisser ce message : « People will judge you no matter what you do so just fuck what they think and do what you will ». En français : « Les gens vous jugeront, qu’importe ce que vous faites, donc ne vous fiez pas à ce qu’ils pensent et faites ce que vous voulez. » L’animateur de « Vendredi tout est permis » sur TF1 en a ensuite remis une couche sur France 2, dans « Un soir à la Tour Eiffel » : « J'étais fatigué... J'étais le mec qu'on déteste le plus. Toute la journée on travaille... On travaille, on se bat, on a des doutes, on se prend la tête et tous les jours, on se fait massacrer. Pour moi c'est devenu un jeu, j'en souris aujourd'hui. Je ne suis pas une victime du tout, je vous souhaite d'avoir la vie que j'ai. A la fin je me suis dit "mais pourquoi encore ?" Alors je suis allé prendre l'air. Et je suis très content, ça me va bien. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 05 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    Merci à tous pour votre soutien et votre amour sur le TEP tour. #riensansvous 🙏❤️🙏

    Détails
  • 05 déc sophia aram @SophiaAram

    François Hollande : 150 jours pour se lâcher!!! https://t.co/hIQHrOnC8y #Hollande #Alep

    Détails
  • 05 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @AurelieKrau: Le hashtag le plus utilisé en France est #TPMP! Belle perf @TPMP @Cyrilhanouna et bel exemple d'engagement & viralité #Dig…

    Détails