TV

Audrey Pulvar : « Passer pour l’emmerdeuse de service, cela ne me dérange pas »

Audrey Pulvar : « Passer pour l’emmerdeuse de service, cela ne me dérange pas »
  • A-
  • A+

L’animatrice Audrey Pulvar vient de publier son livre baptisé «Libre comme elles ».Interviewée par le journal 20 minutes, la jeune femme est revenue sur les caractéristiques qui font d’elle une femme engagée.

L’animatrice du Grand Huit, Audrey Pulvar a été interviewée par le journal 20 Minutes pour parler de son livre intitulé « Libre comme elles ». Ce livre retrace l’histoire de femmes engagées qu’Audrey Pulvar apprécie beaucoup et qui l’ont inspirées.

L’animatrice engagée, ne compte absolument pas changer sa façon d’agir même si cela ne convient pas à tout le monde : « Cela fait longtemps que je fais ce métier. Quand on m’appelle pour me faire travailler, on sait à qui on a affaire. Et il y a même des patrons qui me contactent justement parce que j’assume ces convictions féministes. Mais il y a une vingtaine d’années, de toute façon, quand on faisait travailler des femmes à la télé, c’était pour qu’elles soient de jolies potiches. »

« Dans des réunions je peux passer pour la féministe hystérique, l’emmerdeuse de service. Cela ne me dérange pas. Il faut l’afficher et ne rien laisser passer quitte à entendre « oh on en a marre des féministes», parce qu’au moins cela oblige à faire attention. Et puis j’ai déjà eu les mêmes remarques sur le fait que je ne pouvais pas bien faire mon boulot lors de ma relation avec un ancien ministre. Etre une bonne journaliste c’est toujours remettre en cause ses choix, penser contre soi-même. Cela n’empêche pas d’être féministe.» ajoute-t-elle.

La jeune femme est également revenue sur son clash avec Bernard Tapie : « Il y avait une coupure pub, il est parti très énervé sans me saluer évidemment. Puis je l'ai entendu hurler dans le sas des invités, en disant tout le bien qu'il pensait de moi avec des noms très fleuris. Moi je suis sortie le chercher, en disant que ce n'était pas admissible ce qu'il faisait (…) Il m'a toujours dit : “vous posez toutes les questions que vous voulez”. Ce n'est pas la première fois que j'interroge Bernard Tapie, ça a toujours été sportif mais ça se passe plutôt bien normalement »

Elle s’est aussi exprimée sur sa relation passée avec l'ancien ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg. Elle avoue avoir eu des « remarques sur le fait que je ne pouvais pas bien faire mon boulot lors de ma relation avec un ancien ministre. Être une bonne journaliste c’est toujours remettre en cause ses choix, penser contre soi-même. Cela n’empêche pas d’être féministe ».

Par Barbara Sebag

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Love this piece of me at #ArtBasel by #ErickArtik. 💖 https://t.co/RfsIO9vg3e

    Détails
  • 03 déc Britney Spears @britneyspears

    Jingle ball here we come 🎀🎀🎀🎀 https://t.co/S491PJDzWl

    Détails
  • 03 déc Bruno Mars @BrunoMars

    @Latina ayyyyeeee!!! Go mama

    Détails