• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Benjamin Castaldi "sous protection" depuis son échange tendu avec René Malleville (Exclu vidéo)

Benjamin Castaldi "sous protection" depuis son échange tendu avec René Malleville (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce mercredi 25 novembre, Jacques Sanchez reçoit Benjamin Castaldi dans son émission "Face aux médias" diffusée sur Non Stop People. Dans un extrait exclusif, le présentateur est revenu sur les menaces qu'il a reçues à la suite du départ de René Malleville de "Touche pas à mon poste", révélant au passage ce qui a changé dans son quotidien depuis l'éclatement de cette affaire.

Le 18 novembre dernier, René Malleville a quitté "Touche pas à mon poste" avec fracas. Si le chroniqueur de Cyril Hanouna a pris cette décision radicale, c'est à cause de Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi. Vexé par les rires de ses camarades alors qu'il prenait la défense de Didier Raoult, il a confirmé le lendemain sa décision de quitter définitivement l'émission. Un départ qu'il a fait "avec beaucoup de regrets".

Depuis son échange tendu avec l'ancien syndicaliste de 73 ans, Benjamin Castaldi est la cible de menaces de mort et d'insultes sur les réseaux sociaux. "Des abrutis, des crétins, menacent ma famille. J'ai 25 ans de métier, j'en ai vu des vertes et des pas mûres. Ils peuvent dire que je suis un clébard, que je suis un has been, je m'en carre. Mais le problème, c'est que ça s'est détourné", confiait-il sur le plateau de "Touche pas à mon poste" le 20 novembre dernier.

"Il va falloir commencer à faire attention"

Ce mercredi 25 novembre, Jacques Sanchez reçoit Benjamin Castaldi dans son émission "Face aux médias" diffusée chaque mercredi sur Non Stop People. Dans un extrait exclusif, l'ancien présentateur phare de TF1 a accepté de revenir sur son clash avec René Malleville, précisant que ce dernier "ne l'a pas agressé". Ce à quoi l'animateur réagit : "Enfin, c'est vous qui l'avez agressé plutôt". Réponse du chroniqueur : "Pas du tout, j'ai ri. Ce n'est pas une agression de rire. Si rire, c'est une agression, on est mal barré".

Pourquoi René Malleville a réagi comme ça selon lui ? "Je pense qu'on lui a monté le bourrichon. Je pense que dans sa famille, ils ont l'impression qu'on se moque de lui alors que pas du tout. On rit avec lui (...) J'ai rigolé et il l'a mal pris. Mais je peux comprendre qu'il l'ait mal pris, mais on ne va quand même pas maintenant avoir des procès d'intention ou pire se faire casser la gueule parce qu'on a rigolé ou qu'on a eu un fou rire", répond-il. Les menaces qu'il a reçues ont eu un impact sur son quotidien, comme il l'explique à Jacques Sanchez. "On va espérer que tout ça ne sont que des mots, parce que si les gens passent à l'acte, je ne peux pas me résoudre à avoir peur de passer à la télévision, et pourtant les temps étant ce qu'ils sont, il va falloir commencer à faire attention. J'ai changé d'itinéraire quand je vais au studio, un coup je prends la bagnole, la moto. Je suis sous protection".

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Face aux médias" sur Non Stop People.

Retrouvez "Face aux médias" - l'émission présentée par Jacques Sanchez - ce mercredi 25 novembre à 18h15 sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 juin Lady Gaga @ladygaga
    The BAD KID VAULT is available in limited quantities on https://t.co/lfX4GLwMiF – 16 hand-curated artistry tools fr… https://t.co/XtnzTEVRaV
    Détails
  • 13 juin Paris Hilton @ParisHilton
    Don't dream a fantasy ☁️😇☁️, be the fantasy. 🦄💜✨ https://t.co/2Jacm5U6hZ
    Détails
  • 13 juin sophia aram @SophiaAram
    Et ça... https://t.co/ocWgYrSVtO
    Détails