• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bernard de la Villardière menacé de mort : comment il s’est protégé

Bernard de la Villardière menacé de mort : comment il s’est protégé
  • A-
  • A+
Partager Google+

C’est bien connu, Bernard de la Villardière est souvent la cible de tacles et critiques. Mais en juin 2016, l’animateur de "Enquête exclusive" avait été ouvertement menacé de mort par un terroriste. Menaces qu’il a prises très au sérieux, comme il l’a confié à nos confrères de Télé 2 Semaines. Non Stop People vous en dit plus.

Grand nom du PAF, Bernard de la Villardière est pourtant bien loin de faire l’unanimité. Souvent taxé d’islamophobe à cause de ses reportages ou de ses propos contre le voile, l’animateur de "Enquête exclusive" s’attire même les foudres de ses homologues. A la fin du mois de janvier, la chaîne M6 montait au créneau pour défendre le journaliste, accusant Gilles Verdez de mener une "campagne de dénigrement" à l’encontre de Bernard de la Villardière. Pour rappel, le chroniqueur de "Touche Pas à Mon Poste" avait violemment flingué l’animateur phare de la Six et notamment un numéro de "Enquête exclusive". "C'est de l'hypocrisie. Il nous fait croire que ce sont des reportages de société et c'est toujours très idéologisé : stigmatisation des musulmans, ostracisassions, c'est mal ce que vous faites ! J'en ai ras-le-bol !", déplorait Gilles Verdez. Déjà impliqué dans d’autres brouilles, comme avec Michel Cymes, Gilles Verdez a failli éclater en s’expliquant sur son conflit avec Bernard de la Villardière, le 31 janvier dernier.

Bernard de la Villardière cible d’un terroriste

Mais si les clashs sont fréquents entres figures du PAF, la haine dont Bernard de la Villardière avait été victime montait d’un cran en juin 2016. Souvenez-vous, le 13 juin 2016 avait lieu une nouvelle attaque terroriste visant un couple fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Un policier du nom de Jean-Baptiste Salvaing et une agente administratif, Jessica Schneider. Après ce double-meurtre, l’assaillant avait proféré des menaces de mort à l’encontre de Bernard de la Villardière, mais aussi d’Audrey Pulvar. Dans une interview récemment accordée à nos confrères de Télé 2 Semaines, l’animateur opéré d’un cancer il y a quelques mois a révélé comment il s’était protégé suite à ces menaces. "Cela m’a valu une protection policière pendant six mois. Deux personnes assuraient en permanence ma sécurité, à la demande de Bernard Cazeneuve [ministre de l’Intérieur au moment des faits, ndlr]. C’était compliqué avec ma famille", se remémore Bernard de la Villardière.

Et la Toile étant un véritable nid de critiques, le présentateur sait aussi comment se protéger de ses haters sur le Web. "Ça ne m’impressionne pas. Sur Twitter, je bloque les personnes qui m’insultent. Je ne vais pas me polluer l’esprit avec des choses comme ça. J’ai une boîte à diriger et quarante films à produire cette année", raconte Bernard de la Villardière. Un homme trop débordé pour accorder de l’importance à ses détracteurs.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 mai Shakira @shakira
    Check out this behind-the-scenes film from Shak’s recent @PANDORA_NA Jewelry shoot! Así se hizo el último rodaje de… https://t.co/1iuhqz4fJa
    Détails
  • 21 mai Rihanna @rihanna
    make room in your closets. we coming @FENTYofficial https://t.co/GSpWS6LyWe ‼️ https://t.co/T31CH1zBR6
    Détails
  • 21 mai Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Après le show dans "TPMP", les équipes de "Quotidien" ont-elles eu raison d'annuler la venue des Jonas Brothers ?
    Détails