• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bernard de la Villardière à propos de Gilles Verdez : "J'ai un certain mépris"

Bernard de la Villardière à propos de Gilles Verdez : "J'ai un certain mépris"
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 20 mai, Bernard de la Villardière a accordé une interview à Buzz TV de TV Mag et est revenu sur ses relations des plus tendues depuis plusieurs années avec Gilles Verdez et l'équipe de "Touche pas à mon poste". Non Stop People vous en dit plus.

Entre Bernard de la Villardière et l'équipe de "Touche pas à mon poste", la guerre ne date pas d'hier. Les chroniqueurs de Cyril Hanouna ne portent pas dans leur coeur le journaliste d'M6 et n'hésitent pas à le tacler sur le plateau de "Touche pas à mon poste", et inversement. Les tensions sont devenues encore plus électriques lorsque Bernard de la Villardière s'est rendu sur le plateau du talk-show en 2018. Lors de cette soirée, Gilles Verdez, connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, avait accusé le présentateur de "Zone Interdite" d'islamophobie, ce qui a fait sortir le journaliste de ses gonds. Il avait alors quitté le plateau puis avait poursuivi Gilles Verdez après ses propos chocs. En avril 2021, le verdict esr tombé et le chroniqueur de Cyril Hanouna a d'ailleurs été condamné. Néanmoins, l'affaire est loin d'être terminée et les rancœurs entre les deux ne devraient pas s'apaiser.

"J'ai un certain mépris"

Ce jeudi 20 mai, Bernard de la Villardière a accordé une interview à Buzz TV de TV Mag. L'occasion pour lui de revenir sur cette fameuse soirée de 2018 qui a marqué les téléspectateurs. "J'assume. Surtout que je n'étais pas agressif. J'ai été agressé sur le plateau de Touche pas à mon poste", a-t-il déclaré avant d'en dévoiler un peu plus sur son recours en justice à l'encontre du chroniqueur dont il ne souhaite pas prononcer le nom : "Oui, j'ai attaqué... Mais je ne vais pas leur faire l'honneur de les citer tous ces gens, pour lesquels j'ai un certain mépris d'ailleurs". Pour lui, il était important que l'affaire aille en justice en raison des menaces qu'il a pu recevoir par la suite. Le présentateur d'M6, très remonté, a ainsi tenu à s'expliquer : "Il fallait que ça cesse. C'est-à-dire que j'étais traité régulièrement d'islamophobe. Or, vous savez que quand on dit que quelqu'un est islamophobe, on l'expose, non seulement à la vindicte, mais aussi à un risque d'attentat. C'est d'une violence extraordinaire. Il y a des gens qui sont morts parce qu'on les avait taxés d'islamophobes. Donc j'ai demandé au tribunal de Paris de statuer et, effectivement, Gilles Verdez a été condamné". Le message est clair, Bernard de la Villardière n'est pas prêt à pardonner.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 05 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ddlovato: Thank you for having me @ParisHilton💞 I had SO much fun cooking with you and I can't for many more nights like this!! Watch o…
    Détails
  • 05 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    🥰Love you! Thank you for coming over to cook! 👩🏼‍🍳👩🏼‍🍳 Had the best time with you! Let’s do it again soon! 😻 https://t.co/j6jbNufgNg
    Détails
  • 05 aoû Paris Hilton @ParisHilton
    Loves it Pammy! 😻👩🏼‍🍳 https://t.co/DzI61YTiFk
    Détails