• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut : pourquoi Michel Onfray ne les côtoie pas (Exclu vidéo)

Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut : pourquoi Michel Onfray ne les côtoie pas (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mercredi 9 septembre, dans "Face aux médias", Jacques Sanchez a reçu Michel Onfray sur le plateau de son émission diffusée sur Non Stop People. L'occasion pour le philosophe d'aborder différents sujets, notamment ses rapports avec Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut. Confidences exclusives.

En janvier dernier, alors invité de "C à Vous" sur France 5, Michel Onfray avait livré un récit glaçant face à Anne-Elisabeth Lemoine et son équipe. En effet, le philosophe s'était confié à coeur ouvert sur l'agression dont il a été victime par un prêtre pendant son enfance en orphelinat entre ses 10 et 14 ans. "J'ai été dans la terreur. Je n'ai pas été abusé, mais tripoté. On avait des cours de travail manuel. Je n'étais pas très doué avec la scie et on pouvait casser des petites lames. On avait le prêtre qui nous enveloppait pour nous montrer comment il fallait faire le mouvement", disait-il.

Il avait ensuite révélé être toujours traumatisé par cette expérience. "J'ai été dans la terreur pendant quatre ans (...) Je n'ai pas échappé à la terreur", confiait-il. Pour rappel, lors de son passage dans l'émission de France 5, Michel Onfray était en pleine promotion de son nouveau livre "Grandeur du petit peuple".

"Il m'a traité de 'nazi'"

Mercredi 9 septembre, Michel Onfray était l'invité de Jacques Sanchez dans son émission "Face aux médias". L'occasion pour le philosophe d'aborder différents sujets, notamment ses relations avec Bernard- Henri Lévy et Alain Finkielkraut. Les côtoient-ils ? "Je ne côtoie personne. Bernard-Henri Lévy, je l'ai vu trois fois dans ma vie, quand j'étais chez Grasset. Par la suite il m'a traité de 'nazi'. Il a estimé que j'étais mort quand j'ai fait mon livre sur Freud. Je ne vois pas pourquoi je côtoierais ce monsieur, on est aux antipodes", a-t-il lâché.

Et Alain Finkielkraut ? "Je n'avais aucun intérêt à dire que je prenais sa défense quand il s'est fait cracher dessus pendant 'Nuit Debout' par exemple. Il n'a pas été capable de faire un petit mot pour me dire merci. Il a été agressé par un type, représenté comme un gilet jaune, j'ai pris sa défense pour des raisons intellectuelles, il n'a pas été capable de faire un petit mot, un coup de fil, un texto. C'est difficile d'avoir des relations avec lui, j'ose espérer qu'il a des amis, des compagnons, des gens avec qui il partage aussi bien la table que ses visions du monde", a-t-il continué.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Face aux médias" de Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Dîners Clandestins : Brice Hortefeux et Alain Duhamel reconnaissent avoir dîné au Palais Vivienne… https://t.co/ZeyiEoNWlw
    Détails
  • 11 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Prince Philip mort : le Prince Charles lui rend un émouvant hommage https://t.co/lE81pKyL0i https://t.co/iHcQzWcOgB
    Détails
  • 11 avr Paris Hilton @ParisHilton
    Head in the clouds. Heart on my sleeve. 🥰☁️❤️ @friendswithyou x @diplo https://t.co/M8G4odJQqC
    Détails