• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bernard Tapie sauvé par son nouveau traitement, il donne des nouvelles rassurantes

Bernard Tapie sauvé par son nouveau traitement, il donne des nouvelles rassurantes
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans une interview accordé au média belge La Dernière Heure, Bernard Tapie s'est confié sur son état de santé et son traitement expérimental pour lutter contre son double cancer. Non Stop People vous en dit plus.

Les nouvelles sont bonnes ! Dans un entretien accordé au site belge La Dernière Heure, paru lundi 3 août 2020, Bernard Tapie s'est confié sur son état de santé. Atteint d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage, l’homme d’affaires ne compte pas se laisser faire. Bien décidé à guérir, il explique suivre “un traitement expérimental avec le docteur Van Cutsem”, depuis janvier 2020 dans la ville de Louvain, en Belgique. Précisant qu’il s’agit de “l’immunothérapie”, le père de Sophie Tapie s'est dit “content de parler à un Belge car je serais déjà mort si votre pays n’existait pas”.

S’il évoque des “effets secondaires épouvantables” et “des moments très compliqués”, il “serre les dents” et assure que “la tumeur a pris un sale coup”. Eternel battant, même le confinement dû au coronavirus n’a pas réussi à l’arrêter. “C’était d’autant plus compliqué que mon état ne me permet plus de prendre l’avion et le train. Pendant toute cette période de confinement, c’était un calvaire d’arriver jusqu’à chez vous. Heureusement, j’ai trouvé un hôtelier à Louvain qui a accepté de me loger pour m’éviter d’être hospitalisé pendant le confinement, alors que son établissement était fermé. Je ne peux que le remercier aussi”.

"Les Belges sauront à quel point je les aime"

Satisfait d'avoir choisi ce traitement, Bernard Tapie en a dit plus sur son avancée : “Il y a trois stades pour le lancement d’un nouveau traitement sur le marché. Mon traitement est au deuxième stade. Il faudra attendre des résultats suffisants pour qu’il passe au troisième stade. Je suis une sorte de cobaye pour la médecine”, révèle-t-il. “En France, pour avoir la paix, les médecins refusent de vous soumettre à ce traitement. Mais si on ne l’avait pas mis en route, je ne serais certainement plus là pour vous en parler. Oui, je serais mort sans ça”. Reconnaissant, il promet : “Si Dieu me fait revivre, je peux vous garantir que les Belges sauront à quel point je les aime. Très souvent, les Français font un complexe de supériorité par rapport à votre pays mais ils feraient mieux d’avoir le sens du devoir que j’ai trouvé à l’hôpital de Louvain”.

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 01 oct P!nk @Pink
    RT @RepsForBiden: New: Retired General Stanley McChrystal, former head of US & International forces in Afghanistan, endorses Joe Biden for…
    Détails
  • 01 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Gérard Depardieu : son surprenant conseil à Gilles Lellouche pour interpréter Obélix https://t.co/OjyqKtZr7y https://t.co/DPMa0wOrb3
    Détails
  • 01 oct Lady Gaga @ladygaga
    💕HEAD RUSH💕 or 🔥HEAT SPELL🔥 New @hauslabs BLUSH + BRONZER DUOS coming on 10/6 https://t.co/JFnJWwXyaS https://t.co/sq2VbkY7Gf
    Détails