• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bill Cosby face à des terribles accusations de viol !

Bill Cosby face à des terribles accusations de viol !
  • A-
  • A+
Partager Google+

La descente aux enfers médiatique recommence pour Bill Cosby. Déjà accusé de viol à plusieurs reprises, l’acteur star des années 80 est à nouveau au cœur de l’actualité suite au témoignage de Barbara Bowman. Cette dernière affirme avoir été plusieurs fois violée et droguée par l’acteur.

Les accusations se suivent et se ressemblent pour Bill Cosby. Déjà accusé en 2006 d’avoir drogué et violé une jeune femme appelée Andrea Constand à Philadelphie, l’acteur avait alors bénéficié d’un non-lieu. Mais ce procès ne s’était pas pour autant terminé dans la joie et la bonne humeur pour l’homme puisque 13 autres victimes potentielles s’étaient alors manifestées. Parmi elles, Tamara Green et Barbara Bowman, qui n’avaient pas pu poursuivre légalement la star du Cosby Show à cause du délai de prescription. Si l’affaire s’était tassée depuis, Barbara Bowman a vu rouge en apprenant que l’acteur pourrait bientôt revenir dans une sitcom sur NBC. Dans un long entretien accordé au Daily Mail, l’artiste de 47 ans raconte qu’elle a été abusée sexuellement et droguée plusieurs fois alors qu’elle n’était qu’une adolescente. Selon elle, les sévices sexuels se seraient poursuivis durant deux longues années.

« Un lavage de cerveau »

Barbara Bowman explique qu’elle a rencontré Bill Cosby alors qu’elle n’avait que 17 ans en 1985. A l’époque aspirante actrice, elle pense vivre un véritable rêve éveillé quand son agent lui propose « une audition privée » avec l’acteur, de passage à Denver, la ville natale de la jeune fille. Rapidement, ce dernier la prend sous son aile et joue le père de substitution. Peu à peu, les deux se rapprochent et Barbara rejoint même son idole aux quatre coins du pays. Dans sa tête, elle espère obtenir bientôt une audition pour le Cosby Show. De son côté, sa mère accorde sa confiance à l'acteur. « Il m’a fait un véritable lavage de cerveau. Il savait que je n’avais pas de père, et bien que je sois indépendante, il savait que j’étais vulnérable. Il m’a manipulé, il voulait que je me donne à lui à 100% », raconte-t-elle.

En 1986, les agressions sexuelles commencent dans une chambre d’hôtel de Reno : « Il a éteint les lumières, m’a allongée sur le matelas et a commencé à me caresser. Puis, il a mis ma main sur son pénis. Il m’a forcée à le masturber. Quand tout a été terminé, je suis partie en courant et j’ai vomi. C’était tellement humiliant. Je ne pouvais pas en parler à ma mère. Je me suis convaincue moi-même que cela n’arriverait plus, que j’avais imaginé tout ça ».

Mais Barbara Bowman raconte que Bill Cosby ne s’est pas arrêté là. Plus tard, il lui loue un appartement à New York pour qu’elle puisse suivre des cours dans une école d’art dramatique. Elle explique alors avoir été droguée et violée à ce moment-là. La dernière agression survient dans un hôtel d’Atlantic City alors qu’elle vient d’avoir 19 ans. Elle explique : « Jamais je n’oublierai le son de sa ceinture quand il tentait de la défaire. Il essayait de me déshabiller, et moi je criais et je me débattais. Je pense qu’il a eu peur qu’on m’entende parce qu’il a décidé de me relâcher ».

« C’est un monstre »

Si Barbara Bowman a décidé de parler aujourd’hui, c’est avant tout pour donner le courage à d’autres victimes de viol de se confier. Elle conclut : « C’est un monstre. Il est venu à moi comme un monstre. Ce que je souhaite, c’est que les personnes qui ont subi des agressions sexuelles par des riches et célèbres ne soient pas réduites au silence à cause du statut de leur agresseur. Si j’ai aidé une victime, alors j’ai fait mon job. Personne ne m’a cru pendant des années. On me disait que Bill ne ferait jamais ça. Mais aujourd’hui je parle en mon nom et je n’ai plus peur. Le code du silence c’est terminé ».

De son côté, Bill Cosby n’a pas encore réagi.

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc sophia aram @SophiaAram
    Et si comme moi, vous ne savez pas quoi faire, vous pouvez toujours aider Maryam, elle a un projet. #LeCriEtouffe https://t.co/h1NEZfkpuh
    Détails
  • 12 déc sophia aram @SophiaAram
    « Ils l’ont tellement violée qu’elle a accouché » Maryam #LeCriEtouffe @France2tv
    Détails
  • 12 déc sophia aram @SophiaAram
    Son crime? Soigner les victimes de la répression. Son châtiment? le viol. Son avenir? La répudiation. Maryam témoig… https://t.co/CR8zZZXIWg
    Détails