• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bruno Madinier : ses confidences chocs sur son enfance

Bruno Madinier : ses confidences chocs sur son enfance
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après avoir été éjecté de la saison 4 de "Mes amis, mes amours, mes emmerdes" sur TF1, Bruno Madinier a renoué avec les planches dans la pièce "Les vœux du cœur" actuellement joué au théâtre de La Bruyère. En exclusivité pour Gala, l'acteur de 55 ans s'est confié sur son enfance, entre coups de cœur, drogue et maladie.

Après avoir fait équipe avec Ingrid Chauvin dans la mini-série "Dolmen", diffusée en 2005 sur TF1, Bruno Madinier obtenait en 2009 le rôle d'Olivier Delaume dans la série "Mes amours, mes amis, mes emmerdes". Mais après quatre ans de tournage, l'acteur a été éjecté par la production, lui qui apprenait l'hiver dernier que son personnage allait mourir. Une décision qu'il avait eu beaucoup de mal à encaisser en février dernier. "TF1 et la production souhaitaient un changement de ton, un nouvel enjeu. Il leur fallait un évènement fort. Ils ont donc opté pour la dispararion pure et simple d'un personnage. C'est tombé sur moi...", regrettait-il.

Depuis son départ de la série, Bruno Madinier n'a pas chômé. Et c'est sur les planches qu'il a décidé de renouer avec le public, dans la pièce "Les voeux du coeur", actuellement en représentation au théâtre de La Bruyère. Une pièce dans laquelle il donne la réplique à Davy Sardou, le fils de Michel Sardou et où il joue le rôle d'un prêtre.

"Quand je pense à mon enfance, je souris"

En exclusivité pour Gala, Bruno Madinier est revenu sur son enfance, entre confidences chocs et souvenirs heureux. Le comédien a tout d'abord révélé n'avoir jamais été attiré par la drogue, contrairement à sa bande de potes. "J'ai connu l'essor du LSD, des drogues dures, j'ai vu des copains plonger dedans. Mais moi, je n'ai jamais eu de penchant pour ça. Cela vient certainement de mon éducation", a-t-il expliqué. Si sa mère se montrait "autoritaire" avec ses "cinq frères et soeurs", son métier de comédien "ne faisait pas rêver mes parents", a-t-il précisé.

Il a également révélé avoir été atteint à l'âge de quatre ans d'une ostéochondryte, "une maladie des cartilages, à la hanche". Et de poursuivre : "Pendant dix-huit mois, je n'ai pas eu le droit de marcher. Je portais une attelle. Je faisais tout sur les fesses, et dans la cour de l'école j'avais une poussette. Le grand jeu consistait à me pousser très vite comme si c'était les 24 Heures du Mans. Ce handicap ne m'a jamais posé de problème", a-t-il expliqué. De son enfance, Bruno Madinier en garde de bons souvenirs. "Quand j'y pense, je souris. Les seuls chagrins que je pouvais avoir concernaient les filles. J'étais ce qu'on appelle un coeur d'artichaut. Je tombais facilement amoureux", a-t-il conclu.      

Par Clara P

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Meghan Markle harcelée : Bernard Montiel dénonce "une forme de racisme" https://t.co/CyRxZNvHGa https://t.co/LQDlHaQ5y8
    Détails
  • 23 oct Non Stop People @NonStopPeople
    [EXCLU VIDEO] Julien Lepers viré de Questions pour un champion : ce qu’il ne digère toujours pas… https://t.co/orKXtoQrFm
    Détails
  • 23 oct Selena Gomez @selenagomez
    https://t.co/iDGIV1CyR2
    Détails