• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Bruno Taloche se confie

Bruno Taloche se confie
  • A-
  • A+
Partager Google+

A l'occasion de leur nouveau spectacle qui fête les 20 ans de carrière des Frères Taloche, Bruno Taloche s'est longuement confié à Non Stop People.Les deux frères seront à l'Olympia le 4 mai prochain avec leur show " Vingt Ans déjà"

Non-Stop-People : Vous fêtez vos vingt ans de carrière, comment préparez-vous ce spectacle ?
Bruno Taloche : Dans ce spectacle nous avons décidé de retracer notre parcours. C’est-à-dire de rejouer d’anciens sketchs, sans que cela ne soit perturbant car ils restent intemporels. Il y aura aussi trois inédits. C’est donc un peu un anniversaire best-of qui retrace nos vingt ans de carrière. Le show est très dynamique, rythmé et aussi très burlesque !

N-S-P : Comment vous est venue l’idée de monter un spectacle anniversaire ?
B.T : A chaque fois qu’il y a un anniversaire, on fait un spectacle ! Ce fut le cas pour nos dix ans, nos quinze ans et souhait le faire pour nos vingt ans de carrière. Cela fait un an et demi que nous préparons ce spectacle et nous souhaitions faire quelque chose de plus fort. On s’est donc lancé dans une tournée en France, Belgique, Suisse comme on fait toujours, mais en privilégiant peut-être des salles un peu plus grandes et un peu plus mythiques avec notamment un passage par l’Olympia Une salle "incontournable" puisque nous y avions déjà joué pour nos quinze ans

N-S-P : Y-aura-t-il des surprises ?
B.T : Il n’y aura pas de réelles surprises, on va déjà essayer de se surprendre nous-même ! (rire). Mais pour ce spectacle on a construit un grand 20 et ce nombre est utilisé dans plusieurs sketchs comme élément de décor. Il y a un soin tout particulier apporté aux lumières et l’utilisation du « 20 » donne assez bien sur scène, beaucoup de gens nous en parle. Nous sommes assez contents de la mise en scène générale de ce spectacle.

N-S-P : Qu’est ce qui domine lorsqu’on a vingt ans de carrière ? Est-ce le fait d’avoir su durer ou alors de se dire que l’on se rapproche de la fin de carrière ?

B.T : Les deux ! (rire) Nous sommes heureux d’être toujours là, et je pense qu’il y aura de plus en plus avec les phénomènes de communication, d’Internet, de zapping, de carrières éclairs, alors nous sommes heureux d’être toujours présents après vingt ans. Nous sommes aussi étonnés ! Je pense que nous sommes des créatifs. Cela veut dire que nous faisons non seulement du spectacle, mais aussi de la télévision en Belgique depuis quatorze ans sur RTBF, nous sommes à la base de l’émission. On vient aussi de créer un festival du rire en Belgique. S’il se contente d’attendre un coup de fil pour créer, l’artiste meurt. Il faut alors être toujours créatif et rester dans l’actualité !

N-S-P : Avec l’expérience, garde-t-on une appréhension avant un tel évènement ?

B.T : Oui quand même, l’Olympia c’est particulier. On nous avait dit ‘’Vous allez voir, c’est particulier, mais c’est aussi magique !’’ En tout cas, lorsqu’on l’a fait il y a cinq ans, il y avait une ambiance et une émotion spéciale dans la salle et j’espère qu’elle sera de nouveau présente ! Mais on a toujours un plus grand stress quand c’est un nouveau spectacle, une nouvelle création. Ici, ce spectacle « Vingt ans »nous l’avons déjà joué une quinzaine de fois, nous sommes donc rodés et nous n’avons pas trop peur des temps morts. La plus grande peur qu’on a c’est quand on fait quelque chose pour la première fois comme par exemple un nouveau sketch, là on ne sait pas si les gens vont rire ou pas. Et lorsqu’ils ne rient pas, c’est un peu ennuyant (rire).

N-S-P : Quel moment restera gravé en vous ?
B.T : Il y en a plusieurs. Lorsque nous avons quitté la Belgique la première fois, il y a 18 ans. Nous avons alors joué au « Festival juste pour rire de Montréal » où nous avons fait deux sketchs dans une salle de spectacle de plus de deux mille places avec d’autres invités en compagnie des québécois, des belges, des français et des suisses. Nous avons eu un accueil vraiment très chaleureux de la part des québécois qui pourtant ne nous connaissaient pas. Il y a même eu une standing à la fin et ça nous donné une véritable émotion, c’est à ce moment-là qu’on s’est dit qu’il fallait poursuivre dans cette voie. D’autres parts il y a eu des moments de fortes émotions, notamment des rencontres comme avec Raymond Devos qui nous a parrainés, Michel Boujenah également mais aussi Olivier de Benoist et Arnaud Tsamere. C’est magique de faire ce métier pour ces rencontres.

N-S-P : On dit souvent que le public français est difficile, est-ce quelque chose que vous ressentez aussi ?

B.T : On nous avait dit exactement la même chose lorsqu’on est arrivé pour la première fois à Paris ! Même Anne Roumanoff, qui nous mettait en scène nous l’avait dit, alors on a bien travaillé. Nous n’avons eu aucun souci, le public nous a très bien accueilli et je pense que c’est aussi dû au fait que nous faisons un spectacle assez universel, il est tout public, burlesque, visuel, et les Français n’ont pas trop l’habitude de voir ce genre de chose. Toujours est-il que le public français nous a toujours fait un super accueil !

N-S-P : Quelle a été votre plus grosse dispute ?

B.T : Même si personne ne veut nous croire, on n’en n’a jamais eu ! Nous sommes frères, nous sommes complémentaires aussi bien sur scène que dans la vie. Sur le plan professionnel, on écrit les spectacles à deux, on prend toujours toutes les décisions ensemble. C’est rare qu’il y ait une source de conflit et ça n’arrive pratiquement jamais qu’il y ait une dispute.

N-S-P : Comment vous est venue l’idée de monter sur scène ensemble ?

B.T : J’ai fait du solo pendant plusieurs années, j’avais remporté plusieurs festivals en Belgique ainsi qu’un spectacle qui avait tourné pendant trois-quatre ans et mon frère était intéressé par le monde du spectacle. Un moment, j’ai même été clown dans une troupe et il a repris mon rôle, c’est à ce moment que j’ai compris qu’il était fasciné par le monde de la scène. Il a d’abord écrit un duo avec un ami mais qui n’a pas marché. Alors, c’est là que l’on s’est dit ‘’Pourquoi ne pas monter un duo ensemble ?4’. A ce moment-là, on a écrit un tout nouveau spectacle, on a loué une salle et l’aventure a commencé et ne s’est jamais arrêtée depuis vingt ans.

N-S-P : Ça doit être intéressant d’avoir aussi le regard de son frère sur le travail que l’on fait n’est-ce pas ?

B.T : Oui tout à fait ! Au départ il faisait même la régie de mon spectacle alors il était impliqué et ne se doutait pas du tout que j’allais lui demander de faire un duo.

N-S-P : Vous avez tourné dans "Astérix et Obélix : Au service de sa majesté", comment s’est passé le tournage ?

B.T : Très bien, même si on a de tous petits rôles ! C’était une belle aventure, une jolie rencontre avec le réalisateur. Nous sommes assez amis avec Uderzo, le dessinateur d’Astérix et Obélix qui nous avait demandé de figurer dans le prochain film. C’était une très belle première expérience dans le monde du cinéma et nous avons beaucoup aimé, à tel point que nous espérons faire d’autres choses au cinéma, soit dans l’écriture, dans la mise en scène ou encore comme étant acteurs. C’est quelque chose que nous espérons expérimenter dans les prochaines années, si possible !

N-S-P : Quelles sont vos prochaines actualités ?
B.T : On va déjà continuer à tourner encore ce spectacle quelques mois et peut-être même faire une extension de tournée à la fin de l’année avec une vingtaine de dates en France, Belgique et Suisse. Ensuite, pour l’année prochaine, on va faire quelque chose que l’on a envie depuis cinq ans, c’est faire une pièce de théâtre et jouer avec d’autres personnes. On va donc reprendre une pièce, une comédie forcément mais on cherche actuellement laquelle pour être sur scène à Paris peut-être en septembre 2014.

N-S-P : Vingt ans plus tard, êtes-vous toujours aussi complice ?

B.T : Oui toujours ! On fait tout ensemble, on est sur scène, on est dans les moyens de transport ensemble, on prépare les émissions de télévision et les réunions ensemble. Nous n’avons pas forcément les mêmes hobbies mais c’est très bien ! Mais vu le temps que l’on passe tous les deux, je suis heureux que l’on s’entende bien ! J’espère que cela continuera encore longtemps !

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Yves Lafesse dénonce "un nouvel ordre" moral après l'éviction de Tex des #Zamours https://t.co/hwM1Grvntx https://t.co/kpmzt3f9M5
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Laeticia était persuadée de la guérison de #JohnnyHallyday selon Jean-Claude Camus https://t.co/64CUjXqjEw https://t.co/t6RUE6imcA
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Le prince Harry et Meghan Markle vont se marier au printemps prochain ! La date exacte https://t.co/q0uOD3Moqe https://t.co/ugIKLH1epr
    Détails