• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Charles Consigny "choqué" et "dérangé" par le confinement, il s'explique (Exclu vidéo)

Charles Consigny "choqué" et "dérangé" par le confinement, il s'explique (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mercredi 21 octobre, Jacques Sanchez a reçu Charles Consigny dans son émission "Face aux médias". Un échange pendant lequel l'ancien chroniqueur de Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché" a donné son avis sur le confinement, période que la population française a vécu de mars à mai cette année.

Charles Consigny a échangé avec Jacques Sanchez dans "Face aux médias", numéro inédit diffusé mercredi 21 octobre sur Non Stop People. Pendant cet échange, le chroniqueur des "Grandes Gueules" sur RMC a donné son avis sur la nouvelle émission de Laurent Ruquier baptisée "On est en direct" et diffusée depuis le 26 septembre sur France 2. "Il avait l'air en forme. Il cherche encore sa formule, mais c'est normal, c'est le début. Il a envie de faire une émission riche. Il n'y a plus beaucoup d'émissions comme ça en réalité à la télévision. Il y a un tel climat de politiquement correct au sens large qu'il n'y a plus beaucoup d'émissions qui donnent la parole à des intervenants variés", a-t-il commencé.

Et de poursuivre : "S'il ajuste bien sa formule, ça peut être quelque chose de très bien (...) C'était la première émission, une émission en direct, ce qui change quand même beaucoup. Personnellement, je n'aime pas beaucoup les émissions enregistrées, je préfère la spontanéité du direct, je pense d'ailleurs que le direct peut donner de meilleures choses que les émissions enregistrées. Je pense que quand Laurent Ruquier aura un peu ajusté son émission, pris un peu d'entraînement sur son émission, il pourra faire quelque chose de très bien avec ce direct".

"C'était délirant"

Dans la suite de l'entretien, Charles Consigny a parlé du confinement, une période qu'il a qualifiée de "tellement bizarre". Il a expliqué pourquoi. "On a quand même assigné à résidence l'intégralité de la population française. L'assignation à résidence, normalement, c'est décidé par un juge, c'est sous conditions, etc.", a-t-il dit. Jacques Sanchez a poursuivi en lui demandant si cette situation l'a "choqué" et "dérangé". Ce à quoi il a répondu : "Oui. On était tétanisé sur le moment, et c'est normal. On voyait des exemples étrangers qui nous conduisaient à imiter ce qu'il se passait ailleurs sans trop se poser de questions. On s'est mis à imiter la Chine qui est quand même un régime dictatorial. Je ne suis pas sûr que c'était la meilleure source d'inspiration possible. On a mis en place quelque chose qui était sans précédent. A posteriori, maintenant qu'on a un peu de recul, je pense que c'était délirant".

Si Charles Consigny a confié porter le masque dans les espaces clos, il a "un peu" de mal à le porter dans la rue. "Je l'oublie", a-t-il poursuivi. Il a aussi le sentiment que ce n'est pas forcément utile, lui qui se sent "un peu ridicule" de le porter quand les rues sont désertes. "On ne peut pas accepter de vivre sous cloche", a-t-il précisé.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Face aux médias" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Christophe Beaugrand papa : ce nouveau projet en lien avec son fils (Exclu vidéo) https://t.co/plvgVqMjJF https://t.co/eXwUKUa0gn
    Détails
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France 2021 : Découvrez les candidates en maillot de bain (Photos) https://t.co/qoTAYHlE77 https://t.co/1tOi09dyBa
    Détails
  • 02 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Marie Bigard et Lola Marois : pourquoi la "liberté" est primordiale dans leur couple (Exclu vidéo)… https://t.co/01UztCyDno
    Détails