• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Charline Vanhoenacker revient sur son clash avec Maïtena Biraben ! (vidéo)

Charline Vanhoenacker revient sur son clash avec Maïtena Biraben ! (vidéo)
  • A-
  • A+

Entre Charline Vanhoenacker et Maïtena Biraben, ce n’est pas l’amour fou. Pour cause, les deux journalistes se taclent par médias interposés après que Charline Vanhoenacker a critiqué l’arrivée de Maïtena Biraben au Grand Journal. Ce mercredi, Charline Vanhoenacker est revenue sur leur discorde au micro de France Info.

Depuis quelques mois, Charline Vanhoenacker et Maïtena Biraben se livrent une guerre sans merci par médias interposés. Alors que Vincent Bolloré venait de reprendre le flambeau à la tête du groupe Canal+, Charline Vanhoenacker n’avait pas manqué de critiquer les changements qu’il souhaitait opérer. Parmi les nouveautés, Maïtena Biraben remplace désormais Antoine de Caunes à la tête du "Grand Journal". Un changement auquel n’adhère pas Charline Vanhoenacker. Dans un de ses billets lors de la matinale de France Inter, Charline Vanhoenacker l’a bien fait savoir ! 

"je n'ai rien contre maïtena biraben"

Dans une interview au "Parisien", Maïtena Biraben avait promis de faire une émission "polie" et "avec le sourire". Ce à quoi la chroniqueuse de Patrick Cohen n’a pas manqué de rétorquer : "Sourire et politesse : après tout, on ne demande rien de plus aux domestiques". Un tacle resté sans réponse de la part de Maïtena Biraben pendant trois semaines. Visiblement très agacée par les propos de Charline Vanhoenacker, c’est sur les ondes de France Inter dans l’émission "L’instant M" que Maïtena Biraben est sortie de son silence : "Je voulais venir ici (...) à France Inter, parce que vous bossez bien mais aussi parce que c'est ici qu'il y a eu la plus grande expression du mépris. Quand Charline Vanhoenacker a parlé de 'domestique', c'est la plus grande expression de mépris". 

En pleine promotion de son livre baptisé "Bonjour la France !" aux éditions Robert Laffont / France Inter, Charline Vanhoenacker est revenue sur ce clash sur les ondes de France Info. "Le mépris, c’est être indifférent à quelqu’un, ne pas en parler. Là, j’ai parlé d’elle donc ce n’est pas le terme approprié", répond-elle avant de reprendre : "Je n’ai rien contre Maïtena Biraben personnellement. Je m’en suis prise à son image médiatique. Elle est le porte-drapeau de l’air Bolloré à Canal avec tout ce qu’on connaît, c’est-à-dire la main mise, une forme Anschluss sur Canal. Elle a accepté de l’endosser et de reprendre "Le Grand Journal" sans "Les Guignols". Moi je pense qu’à Canal, il y a certainement plusieurs personnes à qui on aurait proposé de reprendre "Le Grand Journal" et, qui sans "Les Guignols" n’y seraient pas allées." Charline Vanhoenacker se justifie ensuite sur ses propos tenus à l’encontre Maïtena Biraben qualifiée de "domestique". "Elle me tend une perche parce que la veille dans "Le Parisien", elle dit : "Je vais faire des interviews politiques notamment, polie avec le sourire". Donc, là elle me tend une perche que je saisis. Je dis "domestique", ce qui n’est pas une insulte."

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 Jan Jamel Debbouze @DebbouzeJamel

    C'est mon gars sure! https://t.co/z3Fpp93xNK

    Détails
  • 22 Jan Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Carton pour le spectacle du frerot @Ahmed_Sylla hier sur @C8TV avec plus de 900000 tels!Ét bravo aussi à mon Poto @Nagui qui a tout déchiré

    Détails
  • 22 Jan xoxo, Joanne @ladygaga

    #WomensMarchOnWashington I'm so proud to be a woman alive during this time. Look how strong we are. And there for… https://t.co/wuqgCEr8Al

    Détails