• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Christine Angot s'explique après ses propos polémiques sur l'esclavage

Christine Angot s'explique après ses propos polémiques sur l'esclavage
  • A-
  • A+
Partager Google+

C'est une séquence qui ne cesse de faire réagir. Après des propos polémiques sur l'esclavage, tenus dans l'émission "On n'est pas couché" du samedi 1er juin, Christine Angot a soulevé une vague d'indignation. Ce mardi 4 juin, l'écrivaine a tenu à s'expliquer. Non Stop People vous en dit davantage.

Les polémiques se suivent mais ne se ressemblent pas. Samedi 1er juin, sur le plateau d'"On n'est pas couché" sur France 2, Laurent Ruquier recevait Ginette Kolinka, survivante de la Shoah. Après son témoignage aussi émouvant que bouleversant, Christine Angot a pris la parole pour livrer son analyse : "Le but avec les Juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu'on veut confondre avec, par exemple, l'esclavage et l'esclavage des Noirs envoyés aux Etats-Unis ou ailleurs (…) L'idée c'était qu'ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu'ils soient commercialisables." Une prise de parole qui a aussitôt soulevé une vague d'indignation sur les réseaux sociaux, mais pas que. Depuis la diffusion de cette séquence, le CSA  a reçu de nombreuses plaintes de téléspectateurs outrés par ce parallèle.

Christine Angot présente ses excuses

Comme il l'a souvent fait dans le passé, Laurent Ruquier est sorti de sa réserve face à la polémique qui enfle. Sur Twitter, le présentateur a tenu à prendre la défense de Christine Angot : "La Shoah fut une abomination. L'esclavage en Afrique et le commerce des esclaves fut une abomination. Aucun doute. Ceux qui tentent de nous faire dire ou penser le contraire, à Christine Angot ou à moi cherchent à créer une polémique inutile." Un message clair suivi par celui de la principale intéressée. Ce mardi 4 juin, Christine Angot s'est expliquée dans un communiqué :

"Je regrette de ne pas avoir réussi à me faire comprendre dans l'émission du 1er juin et d'avoir blessé par mes propos. Mon intention était à l'opposé. J'ai voulu rapprocher les deux crimes contre l'humanité que sont l'esclavage et la Shoah, tout en prenant soin de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation, d'un côté exterminer les personnes, de l'autre leur retirer leur humanité pour en faire des objets de commerce qu'on achète et qu'on vend.
L'expression 'en bonne santé' était cependant absurde. Je suis bien consciente que de nombreux esclaves ont été tués et que le propriétaire exerçait sur eux un droit de vie et de mort. Indifférencier les souffrances infligées par ces crimes me parait dangereux. L'indifférenciation pouvant conduire à l'indifférence.
Je n'ai pas su trouver les mots. Je le regrette. Mon travail est de me faire comprendre. Je m'excuse d'y avoir échoué. Il me tenait à cœur d'éloigner la concurrence victimaire dont certains jouent."

Par Sarah Mannaa

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    Emmanuel et Brigitte Macron évacués d'un théâtre : les coulisses de cet incident dévoilées https://t.co/wxpWTL3aaX https://t.co/KZG4JUSW7R
    Détails
  • 25 Jan La Fouine - Bénédictions DISPONIBLE @lafouine78
    RT @ZidyTrippy: @lafouine78 Première fois Kiki🤪 Feu rouge part II #BENEDICTIONS
    Détails
  • 25 Jan La Fouine - Bénédictions DISPONIBLE @lafouine78
    RT @Uchiwazz: Y’a des sons dans l’album de la fouine vrmt lourd avc un flow comme à l’ancienne c chelou g l’impression d’écouter des sons d…
    Détails