• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Christine Angot : un ex-ministre fustige France 2 après ses propos sur l’esclavage

Christine Angot : un ex-ministre fustige France 2 après ses propos sur l’esclavage
  • A-
  • A+
Partager Google+

Près d’une semaine après l’éclatement de la polémique, Jean-Marc Ayrault a réagi aux propos de Christine Angot sur l’esclavage. Mais selon l’ex-Premier ministre, France 2 serait entièrement fautive. Non Stop People vous en dit plus.

En comparant la Shoah avec la traite négrière à l’époque de l’esclavage, Christine Angot ne s’attendait peut-être pas à susciter la polémique. Dans le viseur de la Toile et même du CSA, qui avait reçu plus de 900 signalements dans la foulée, la chroniqueuse de "On N’est Pas Couché" présentait ses excuses suite à ses propos. Peu de temps après, Laurent Ruquier annonçait le départ de la romancière de son émission. Elle rejoignait ainsi Charles Consigny, qui ne souhaite pas rempiler pour la rentrée. La polémique ayant pris de l’ampleur, Christine Angot était ensuite la cible des critiques d’Olivier Delacroix.

Delphine Ernotte prise à partie

Le vendredi 7 juin, selon les infos de l’AFP, Delphine Ernotte recevait un courrier acerbe, suite aux propos jugés polémiques de Christine Angot. Une lettre rédigée par Jean-Marc Ayrault, ex-Premier ministre français désormais président de la mission de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage. Loin d’accabler Christine Angot, l’homme politique s’en est plutôt pris au groupe France Télévisions, estimant que la chaîne ne devait pas diffuser les déclarations de la romancière. Jean-Marc Ayrault s’est donc étonné "qu'aucune des personnes présentes sur le plateau n'ait jugé nécessaire de rectifier sur le champ de telles contre-vérités, et que, alors que l'émission n'était pas en direct, ce passage ait pu ensuite être diffusé en l'état". Il ajoute : "Si l'on attend en toutes circonstances du service public le souci de l'exactitude dans l'évocation des faits historiques, cela est encore plus vrai lorsqu'il est question des pages les plus sombres de notre histoire".

Et à l’instar de nombreux téléspectateurs, Jean-Marc Ayrault critique la hiérarchisation des souffrances. "Hiérarchiser deux crimes contre l'humanité, reconnus et condamnés comme tels, n'a aucun sens et ne fait qu'alimenter cette ‘concurrence des mémoires’ qu'il s'agissait pourtant de dénoncer", commente l’ancien ministre.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Michel Drucker : pourquoi l’animateur a eu peur pour sa carrière https://t.co/twCKziA2qH https://t.co/5tzO4lNLIT
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Roman Polanski accusé de viol : son interview pour Paris Match indigne https://t.co/yQhX1mNV4o https://t.co/k29g3QSbxb
    Détails
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Catherine Deneuve victime d’un AVC : les dernières nouvelles sont rassurantes https://t.co/UMTxTq01Ns https://t.co/WhH7g24boJ
    Détails