• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Christophe Carrière se confie sur sa terrible enfance : "Mon père était un pervers narcissique"

Christophe Carrière se confie sur sa terrible enfance : "Mon père était un pervers narcissique"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans son roman, "Un père et passe", Christophe Carrière livre le récit de son enfance, confrontée à l’absence d’une mère et les humiliations quotidiennes d’un beau-père tyrannique. Invité sur le plateau de Salut les Terriens, le chroniqueur de TPMP est revenu sur cette période de sa vie.

Christophe Carrière s’est fait connaître par le grand public depuis qu’il officie dans l’émission de Cyril Hanouna, "Touche Pas à Mon Poste". Souvent très cash dans ses propos, le critique cinéma de l’Express n’a pas peur de dire ce qu’il pense.

Mais derrière cette image publique se cache un lourd passé que le journaliste a décidé de raconter dans une sorte de roman autobiographique, "Un père et passe". Il y confie une enfance marquée par les humiliations quotidiennes d’un père, qui finalement ne sera pas le sien, et d’une mère absente et qui se prostitue.

Dans Salut les Terriens, Christophe Carrière est revenu sur cette période difficile de sa vie. Après avoir été placé très jeune chez un couple d’amis, il dédie d’ailleurs cet ouvrage à cette mère adoptive comme il l’appelle, il retourne vivre au domicile familial à l’âge de 9 ans et fait la connaissance de celui qui pense être son père.

"Ma récréation c’était d’aller à l’école"

Alors que Christophe Carrière fait tout pour se faire accepter de ses parents, il doit faire face à un père tyrannique qui ne cesse de l’humilier.  "Il faisait ça quand il y avait des invités, il adorait ça. Il me renvoyait dans ma chambre où il avait placardé le règlement du chef : "Article 1 : le chef a raison, Article 2 : le chef a toujours raison" (…) Il ne me lâchait pas la grappe (…) C’est ce qu’on appelle un pervers narcissique et qui veut toujours maitriser et manipuler jusqu’au bout."

"Ma récréation c’était d’aller à l’école. J’adorais l’école. Les autres ne comprenaient pas", confie le chroniqueur de TPMP pour montrer à quel point il vivait un enfer.

"J’étais incapable de transmettre de l’amour à mon fils tel qu’un père doit le transmettre"

On sent que ce livre est une sorte de pansement pour Christophe Carrière. Il lui a permis de se libérer et aussi d’éclaircir la vérité sur son histoire. "Ma mère était effectivement une prostituée et mon père l’a mis sur le trottoir, mais moi-même je ne suis pas un enfant du trottoir. Et j’ai appris quand j’ai écrit le livre, quand j’ai posé de vraies questions à ma mère (…) qu’elle est partie de chez elle quand elle était mineure dans les années 60. Elle avait deux amants qu’elle aimait vraiment, elle est tombée enceinte, elle ne sait pas duquel des deux, elle a largué les deux, elle a gardé l’enfant, elle m’a mis en nourrice et après l’autre…qui s’est dit mon père m’a reconnu."

Et cette enfance malheureuse s’est indirectement répercutée sur son rôle de père. Il a donc un jour repris le contact avec son paternel, mais après une nouvelle déconvenue, il a coupé définitivement les ponts. "Si j’ai pris rendez-vous avec mon père, c’est parce que mon fils avait des problèmes et que j’étais incapable de transmettre de l’amour à mon fils tel qu’un père doit le transmettre, puisqu’on me l’avait pas appris. Et c’est là où je me suis dit, le plus important en fait ,ce sont les enfants et pas les parents."

N.D

 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Paris Hilton @ParisHilton
    https://t.co/0Xj6aIldtb
    Détails
  • 15 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @kkwbeauty: RESTOCK ALERT: Ultralight Beams 10 piece collection and Crème Contour and Highlight Kits will be back in stock 12.21 at 12PM…
    Détails
  • 15 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    DAY 15 https://t.co/oQhEBjhmwA
    Détails