• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Christophe Carrière victime de sévices de la part de son père, il raconte (Exclu vidéo)

Christophe Carrière victime de sévices de la part de son père, il raconte (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce mardi 9 mars, Evelyne Thomas reçoit Christophe Carrière dans son émission diffusée sur Non Stop People. Un entretien pendant lequel l'ancien chroniqueur de "Touche pas à mon poste" livre un témoignage choc sur son enfance, lui qui a été victime de sévices de la part de son père, un "pervers narcissique" et "proxénète". Face à l'animatrice, il raconte ce qu'il a subi entre 10 et 17 ans.

Christophe Carrière est l'invité d'Evelyne Thomas ce mardi 9 mars dans son émission diffusée sur Non Stop People. Dans un premier extrait, l'ancien chroniqueur de "Touche pas à mon poste" revient sur le jour où sa maman lui a donné naissance, à l'âge de 20 ans. Il en a d'ailleurs fait un livre, sorti en 2016 et baptisé "Un père et passe". Dans cet ouvrage, il raconte l'histoire de sa mère prostituée et de son père, un "pervers narcissique" et "proxénète". En effet, ce dernier prostituait sa mère.

"Je ne suis pas un enfant du trottoir, contrairement à dans le roman. J'ai simplifié. Dans la vraie vie, je ne connais pas mon père. Ma mère avait deux amants à cette époque. Elle ne se prostituait pas encore. Elle ne savait pas lequel des deux étaient mon père (...) Elle m'a placé en nourrice où là, j'y suis resté pendant deux ans. De ce qu'on m'en a raconté, j'étais déjà maltraité. J'étais mal nourri, j'étais difforme (...) Ma mère a rencontré mon beau-père (...) C'était un sale mec et il l'a mise sur le trottoir (...) Ils ont débarqué chez la nourrice (...) lui avait un ami dont la femme était une nourrice agréée et ils m'ont placé chez eux", dit-il.

"Je voyais bien que c'était pas très normal..."

Dans un deuxième extrait inédit, Christophe Carrière en dit plus sur les sévices qu'il a subis de la part de son père. "Pendant neuf ans, ça a été l'horreur. Pas de sévices sexuels, mais psychologiques et corporels. J'en ai quelques petites traces. C'était au quotidien. Par exemple, je n'aime pas le fromage et il le savait très bien. Et un soir, je trouve dans mon assiette un quartier de camembert. Je n'aime pas ça, je croque dedans et là, j'ai la nausée, je pars vomir. Je reviens à table. J'ai le morceau que j'ai entamé, et un autre morceau. Il me dit : 'Tu finis'. Je recroque, je repars vomir je reviens et là, j'ai trois morceaux dans mon assiette. Ça a duré toute la nuit jusqu'à ce que je finisse mon assiette", raconte-t-il. 

Et de poursuivre : "On avait un chien et il fallait que je nettoie sa gamelle et un jour elle n'était pas propre. Il m'a dit : 'Toi, tu mangerais dedans ?' et il m'a fait manger dedans (...) J'avais 12, 13 ans (...) Je cherchais absolument l'amour de mes parents (...) Je voulais qu'ils soient fiers de moi, mais je voyais bien que ce n'était pas très normal tout ça, mais je mettais un mouchoir dessus, je me disais : 'Je serai plus fort que ça'. Ça n'était que des luttes psychologiques". Sa maman ne disait rien. Selon lui, elle était à la fois dans le déni et sous emprise. "Elle a refait sa vie à 60 ans", précise-t-il.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Evelyne Thomas" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile : son avocate réagit (Exclu vidéo)… https://t.co/KWEhEfWvuJ
    Détails
  • 16 avr Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP : Marlène Schiappa raconte son expérience du harcèlement de rue https://t.co/0eo2rkcvgz https://t.co/3PjBLgcF3g
    Détails
  • 16 avr Selena Gomez @selenagomez
    GRACIAS!!! https://t.co/HpYxSRljvx
    Détails