• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Clash Audrey Pulvar - Bernard Tapie : la journaliste s'explique sur D8

Clash Audrey Pulvar - Bernard Tapie : la journaliste s'explique sur D8
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dimanche soir sur i-Télé, Audrey Pulvar recevait Bernard Tapie qui, après 35 minutes d’entretien, a catégoriquement refusé d’aborder « L’affaire Adidas ». Un comble, sachant qu’il avait été invité pour en parler. Chroniqueuse dans l’émission "Le Grand 8", la journaliste revient sur les faits.

Le clash

 

Passées 35 minutes sur 40 au total, Audrey Pulvar déclare à Bernard Tapie vouloir lui poser des « questions de Béotienne ». Ses questions, la journaliste n’a pas pu les formuler, car son interlocuteur a immédiatement refusé d’aborder « L’affaire Adidas ». Soi- disant parce que l’instruction est encore en cours.

 

Malgré le flegme de la présentatrice, l’invité a fini par hausser le ton. S’ensuivent des attaques contre la presse et un argument de mauvaise foi. «Vous (les journalistes) êtes des marchands de mauvaises nouvelles». Et Pulvar d’invoquer le respect aux téléspectateurs pour obtenir des questions. En vain. Tapie persiste et signe arguant enfin faire des heureux : « Ceux qui sont chargés de l’enquête vont apprécier que je n’essaie pas de me vendre sur un plateau pour remporter l’opinion publique ».

 

La défense  

 

Sans cesse interrompue par Bernard Tapie, Audrey Pulvar a dans un premier temps réagi sur Twitter : « Le coup de poing sur la table, on en parle ? :D Ah ah ah… Qui croit impressionner encore une journaliste comme ça ? »  Hashtag Tapiestyle. Et dire que l’invité n'a pas daigné parler de football sous prétexte qu’elle n’y connaissait rien. Comme si l'animatrice avait besoin d’un souffleur. « « Dites à celui qui vous parle dans l’oreillette »… mais non Bernard, les femmes n’ont pas besoin d’un mec dans l’oreillette pour parler ».

 

Ce lundi matin, Audrey Pulvar a pu pousser ses explications un peu plus loin. Sur le plateau du Grand 8, où elle tient une chronique, la journaliste politique a insisté : « Lui n’est pas tenu au secret de l’instruction. Il peut parler de l’affaire ». Sous-entendu : contrairement aux juges. « On avait prévu d’en parler. Lui-même voulait faire de grandes déclarations sur le Conseil constitutionnel, sa garde a vue… Bilan des courses : « Il a fait son show, il a fait son cinéma. Il a voulu m’intimider ; sauf que ce n’est pas demain la veille que je serai intimidée par Bernard Tapie ». C'est ce qui s'appelle ne pas se laisser marcher sur les pieds. 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 mai Kev Adams @kevadamsss
    @SxnsDraps Bonjour Sandrah, Le pop-up store se tiendra uniquement le samedi 2 juin de 9h à 21h, au 116 rue de Ture… https://t.co/TC6ahDq6k2
    Détails
  • 25 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Procès Johnny Hallyday : Laeticia, "une veuve bafouée, humiliée" https://t.co/tQ9aecb1Ni https://t.co/6yVUffm2ZP
    Détails
  • 25 mai Alizée @mellealizee
    La jolie surprise de mon amie @theprettylittlegalery 😍 #souventcopiéejamaisegalée #lovelyfriend #AG #teamAG… https://t.co/NqPJKwMIoD
    Détails