• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

DALS 8 : Alessandra Sublet explique les raisons de son absence

DALS 8 : Alessandra Sublet explique les raisons de son absence
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Pour remplacer Laurent Ournac à la présentation de "Danse avec les stars" cette saison, TF1 a décidé de faire appel à ses animateurs vedettes. Absente du casting, Alessandra Sublet a expliqué les raisons qui l’ont poussé à refuser de participer lundi soir sur RTL. Non Stop People vous dit tout.

Laurent Ournac ayant décidé de se consacrer cette saison aux tournages de "Camping Paradis", TF1 a dû lui trouver un remplaçant pour co-animer "Danse avec les stars" en compagnie de Sandrine Quétier. Finalement, c’est à ses vedettes de l’animation que la chaîne a décidé de confier les rênes de l’une de plus grosses productions du PAF. Christophe Dechavanne, Nikos Aliagas, Arthur, Laurence Boccolini, tous les grands noms du groupe vont se succéder au fil des semaines pour soutenir Sandrine Quétier. Tous ? Pas exactement puisqu’Alessandra Sublet ne figure pas parmi les animateurs retenus par TF1 pour co-présenter un prime. En apparence, vraiment pas une bonne nouvelle pour celle qui a disparu des radars du PAF depuis de longs mois.

Alessandra Sublet se concentre sur la production

Pourtant, Alessandra Sublet a assuré lundi soir sur RTL que ça avait été son choix de refuser "Danse avec les stars" : "Je n'ai pas envie, ce n’est pas mon truc, mais ça ne veut pas pour autant dire que je crache dans le soupe : je trouve le programme charmant" a-t-elle déclaré. Si Alessandra Sublet a décidé de faire une croix sur une énorme opportunité, c’est parce qu’elle souhaité désormais se concentrer sur sa carrière de productrice, elle qui a monté sa société CapSub. TF1 lui a d’ailleurs commandé une série de documentaires sur différentes personnalités dont Antoine Griezmann. "J'aime cette logique-là : on n'est pas obligé d'être tout le temps à l'antenne, mais c'est bien d'y être avec des projets qu'on a réflé­chis. Être à l'antenne pour être à l'antenne, ce n'est pas une fin en soi. Trop d'antenne peut vous amener sur de mauvaises voies, et des cases desquelles il est dur de sortir" signale-t-elle. Trop peu d’antenne, ça peut aussi coûter cher.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 juil GAD @gadelmaleh
    https://t.co/4BejxgNrpf
    Détails
  • 16 juil Non Stop People @NonStopPeople
    Meghan Markle "terrifiée" par sa nouvelle vie : son père fait de nouvelles révélations https://t.co/LWudqNBdNr https://t.co/s5e6Hj3aC7
    Détails
  • 16 juil P!nk @Pink
    Thank you 🙏Melbourne 📷 credit Adriana Balic https://t.co/2VV0flzpwH
    Détails