• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Dedo : "Surprendre les gens"

Dedo : "Surprendre les gens"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mis en lumière par le Jamel Comedy Club, Dedo est en ce moment au théâtre "Les Feux de la Rampe" pour son spectacle "Prince des Ténèbres", du jeudi au samedi à 21h30. Pour Non Stop People, dans la première partie de l’entretien, l’humoriste revient sur ses débuts sur scène et son ascension.

Dedo, qu’est-ce qui vous a donné envie de faire du stand up ?

L'envie de faire du stand up est venue du lycée. J'avais un ami américain, qui faisait régulièrement des voyages aux Etats-Unis. Un jour, il est revenu avec une VHS de Richard Prayor, qui est un immense nom du stand up américain. J'avais déjà envie de faire de la scène depuis le collège, mais voir cette vidéo m'a donné envie de faire cette forme-là, du stand up. Etre frontal avec les gens, leur parler directement, droit dans les yeux. Ensuite, j'ai commencé à faire mes premières auditions, vers 19, 20 ans, et à l'époque, on me disait que c'était bien, mais que je devrais faire des sketches. Du coup, comme j'avais une formation de comédien, j'ai joué dans des pièces, fait de la figuration dans des films. Tu fais ton métier, tu essayes de manger comme tu peux. De pouvoir jouer régulièrement, c'était déjà un moteur incroyable.

Quel a été le premier coup d’accélérateur à votre carrière ?

En 2004, je jouais dans une pièce de théâtre qui s'appelait « les alliances bleues » au théâtre des 3 bornes. On a joué quatre mois là-bas, je suis devenu pote avec le directeur du théâtre. Un soir, il m'a laissé le théâtre en me disant : « si tu veux faire un truc ce soir, fais-le, c'est cadeau, tu ne paies pas la salle. » A cette époque-là, j'avais écrit un spectacle, donc je l'ai joué ce soir-là. Et comme j'avais des potes en école de réalisation, on a pu faire une captation. Mon spectacle s'appelait « Pélican et tronçonneuse », c'était déjà du stand up. En le captant, je pouvais montrer quelque chose. Un an plus tard, en juillet 2005, j'étais à la FNAC des Halles, et j'ai rencontré Kader Aoun. Je suis allé le voir, je lui ai dit que je faisais du stand up. Il m'a donné son adresse et son numéro de téléphone, et moi, en rentrant, avec mon spectacle, j'ai fait une bande-annonce de quatre minutes. Je lui ai envoyé ça en recommandé avec accusé de réception, pour ne pas pleurer si la Poste perdait la lettre.

Le colis est arrivé à destination ?

J'ai su qu'il avait reçu le CD, et il m'a rappelé tout de suite après, pour me dire qu'il trouvait ça mortel, et qu'il m'appellerait si jamais il montait un projet. J'étais sur un petit nuage, car ça venait quand même de Kader Aoun, même si sur le moment ça ne m'apportait rien de concret. C'était un moteur, ça valait le coup de continuer et de ne pas lâcher l'affaire. Il m'a rappelé six mois après, en décembre, pour me dire qu'il allait monter l'émission avec Jamel, qui allait s'appeler le Jamel Comedy Club, et il m'a demandé si ça m'intéressait. Après, c'était parti ! J'ai fait la première partie de Jamel, on s'est rencontré, on est monté sur scène à Aulnay, en Belgique, en Suisse, pour rôder nos passages. En juin, on enregistrait ce qui allait devenir la première saison du Jamel Comedy Club.

« C’est moi le chef, c’est mon spectacle »



La première rencontre avec Jamel, c’est un bon souvenir ?

Ça s'est relativement bien passé. C'est vraiment un mec cool, et le projet était excitant, ça nous a permis de « démocratiser » le stand up en France, là où la culture est plus axée sur les sketches, les personnages. Pour nous, c'était intéressant, ça passait sur Canal +, c'était une mise en lumière incroyable. Après le Jamel Comedy Club, cela a été une succession de plein de choses, et cela a abouti à mon spectacle.

Vous êtes souvent catalogué comme le fan de metal, mais le spectacle, ce n’est pas que ça…

Pas du tout, ça ne parle pas que de ça ! Les gens qui viennent sans trop savoir à quoi s'attendre, la plupart du temps, imaginent que ça va beaucoup parler de musique, de metal. Et en fait pas du tout, c'est très dense au niveau des thématiques. C'est ça qui est mortel. Si je surprends les gens de manière positive, c'est très bien.

Comment faites-vous évoluer cotre spectacle ?

Au départ, je mets en place, je crée la structure du spectacle. Au fur et à mesure, tu installes un squelette qui va rester plus ou moins le même, mais tu essayes de faire évoluer les choses. C'est agréable de changer de thématiques de temps en temps. Et quand tu joues ton spectacle pendant plusieurs années, tu as envie de renouveler ton matériel de temps en temps aussi, de tester de nouvelles choses. Le squelette reste le même, mais les choses évoluent quand même. Ceux qui ont vu le spectacle il y a deux ans et qui reviennent aujourd'hui, c'est vraiment autre chose.

Vous pratiquez l’humour noir. Devez-vous faire attention lors de l’écriture, sur des sujets sensibles, à ne pas aller « trop loin » ?

Non, je ne me limite pas, je pars du principe que si une thématique me fait marrer et que je la traite de manière suffisamment subtile pour que ça ne soit pas pris de manière agressive ou polémique, je le fais parce que j'ai envie. C'est moi le chef, c'est mon spectacle. Je n'ai jamais eu de problèmes avec ça pour l'instant. Si tu traites un sujet de manière assez élégante pour que cela ne soit pas simplement pris comme un coup de poing dans la gueule, on peut en rire.

Vous êtes aussi un grand amateur de l’absurde…

Grâce à ce que j'ai vu en étant ado. Les Monthy Pythons sont une légende intemporelle. On a l'impression qu'ils ont déjà parlé de tout, et qu'ils l'ont fait de manière intemporelle. Ce n'est pas marqué dans le temps, contrairement à ceux qui se basent uniquement sur l'actualité. J'aimerais tendre vers l'absurde au fur et à mesure, j'essaye déjà d'apporter quelques éléments dans mon spectacle. L'absurde, la fantaisie, c'est quelque chose que j'aimerais développer de plus en plus.

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    See all the pics! https://t.co/Kc63VhFbDV
    Détails
  • 15 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Dernière ligne droite de kif ! 👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻🎉🎉❤😘😘😘😘
    Détails
  • 15 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    On revient avec d énormes dosss ! 😘😘😘😘😘😘😘🎉🎉🎉🎉🎉🎉
    Détails