• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Demain nous appartient : pourquoi Ingrid Chauvin a été testée au Covid-19

Demain nous appartient : pourquoi Ingrid Chauvin a été testée au Covid-19
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après trois mois d'absence pour cause de confinement, la série "Demain nous appartient" revient sur TF1. L'occasion pour les téléspectateurs de retrouver Ingrid Chauvin ou encore Alexandre Brasseur, son partenaire de jeu dans la série. Dans un entretien au Parisien, la comédienne a révélé avoir été testée au Covid-19 lors de la reprise du tournage. Pour quelles raisons ? Non Stop People vous dit tout.

Ce lundi 15 juin, dans le journal de 13 heures diffusé sur TF1, Jean-Pierre Pernaut a consacré un reportage à "Demain nous appartient". Après trois mois d'absence sur les écrans à cause de la crise sanitaire, la série fait son retour cette semaine sur les écrans pour une diffusion à 19h10. Le tournage a pu reprendre le 18 mai dernier à Sète dans l'Hérault, avec la mise en place de quelques règles sanitaires.

Ainsi, lors de l'arrivée d'un acteur sur le plateau de tournage, ce dernier est tout de suite soumis à une prise de température. Pour le maquillage, pas de masque, mais des précautions sont de rigueur, comme la désinfection des pinceaux "à chaque utilisation avant et après" et pas de contact entre l'acteur et la maquilleuse. "Le masque est obligatoire pendant les répétitions et les mises en place", précise la voix OFF dans le reportage.

"Il y a très peu de baisers..."

Les caméras de TF1 ont assisté à une prise entre Ingrid Chauvin et Alexandre Brasseur, entre distanciation sociale et port du masque. "Je ne reconnais plus personne. Je dis 'bonjour' 15 fois à la même personne, je passe pour un âne", a confié le comédien. "On craignait un petit peu ce retour malgré tout, et en fait, ça se passe très bien. C'est devenu des gestes du quotidien et des mesures à prendre comme toutes les entreprises peuvent le faire", a poursuivi Ingrid Chauvin.

Dans une interview au Parisien, la comédienne de 46 ans en a dit plus sur la reprise du tournage de "Demain nous appartient". "Quand on s'est tous retrouvés masqués, on ne pouvait pas s'embrasser, mais on voyait des sourires dans les yeux de tous. Il y avait autant d'impatience à revenir que d'anxiété. Les mesures de sécurité étaient telles qu'on s'est sentis protégés", a-t-elle expliqué. Elle a ensuite révélé avoir été testée au Covid-19, tout comme son partenaire, Alexandre Brasseur. Une mesure nécessaire pour pouvoir instaurer entre leurs deux personnages un minimum d'intimité. "Avoir été sérieux pendant le confinement nous rassure. Il y a très peu de baisers depuis la reprise : on minimise, ça passe par des regards", a-t-elle précisé.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 oct sophia aram @SophiaAram
    Notez que dans l'histoire du service après-vente c'est la première fois que l'auteur d'un propos foireux se bat pou… https://t.co/mVgDhr2Ybj
    Détails
  • 18 oct P!nk @Pink
    I wish it was the nurses and doctors choice not to care for you when your dumb ass gets sick https://t.co/8MgbENj88A
    Détails
  • 18 oct P!nk @Pink
    RT @StaciUC: @Pink Well on the bright side it’ll show us whose kids to not let ours hang out with.
    Détails