TV

Dropped : Le directeur d’ALP répond aux familles des victimes et parle d’un « malentendu »

Dropped : Le directeur d’ALP répond aux familles des victimes et parle d’un « malentendu »
  • A-
  • A+

Ce dimanche, les corps des huit victimes françaises, du crash de deux hélicoptères lors du tournage de l’émission Dropped, sont arrivés à Paris. Alors que ces derniers jours, les polémiques ont visé essentiellement la société de production ALP, son directeur Franck Firmin-Guion a tenu à réagir dans les colonnes du Parisien.

Les corps de Florence Arthaud, Camille Muffat, Alexis Vastine et des cinq membres de l'équipe de tournage de Dropped sont arrivés en France ce dimanche. Le convoi a été accueilli sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle par le ministre des Sports Patrick Kanner, l'ambassadrice d'Argentine en France et le PDG de TF1 Nonce Paolini, qui se trouvaient aux côtés des familles des victimes. Les cercueils ont ensuite été acheminés dans une chapelle ardente pour un dernier hommage avant qu’ils ne rejoignent leurs villes de résidence ou d’origine pour leurs obsèques.

Les polémiques se multiplient

Mais depuis le drame qui s’est joué en Argentine, la production de l’émission, la société Adventure Line Productions est la cible de toutes les critiques. Les familles des victimes tirent à boulets rouges sur ALP. Ainsi, le frère de la navigatrice, Florence Arthaud accuse la production de ne pas avoir respecté les règles de sécurité.

Puis, Bénédicte Mei, la mère d’une autre victime pointe du doigt la mauvaise gestion et le comportement « lamentable » d’ALP depuis le crash et le décès de sa fille. Ce même sentiment d’abandon a été ressenti par les proches d’Alexis Vastine et du producteur Volodia Guinard.

"C'est très difficile pour nous d'entendre certaines mises en cause"

Dans la tourmente, la société de production a bien évidemment réagi, d’abord dans un communiqué dont voici un extrait.  « Depuis le jour du drame, notre seule préoccupation est d'accompagner les familles, les proches et les équipes qui étaient présentes sur place autant que nous le pouvons dans ces circonstances. »

Mais samedi, c’est le directeur en personne d’ALP, Franck Firmin-Guion qui a donné ses explications dans les colonnes du Parisien. « C'est très difficile pour nous d'entendre certaines mises en cause, mais j'ai conscience qu'en tant que producteur, nous pouvons cristalliser les colères et nous l'acceptons.

Puis, il s’explique par rapport aux rapatriements des corps. « Nous avons appris en début de semaine que l'identification des corps risquait de prendre jusqu'à dix-quinze jours. Donc, il nous a semblé, après discussions avec les psychologues, qu'il était déraisonnable de laisser des gens fragilisés quinze jours sur place. Ensuite - et le malentendu est là -, l'information arrive, mardi, que finalement les corps pourraient être rapatriés très vite. Donc, on a dit aux familles : « Si vous y allez, vous risquez de ne pas rentrer avec les corps. »

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @PolinaHilton: @ParisHilton for GUESS 💖 Love my beautiful Princess 👑 https://t.co/nXlXLk1jrt

    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @iAmMuzicKing: Dream bae: @ParisHilton https://t.co/tHxVHPFp6X

    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    @TheGaloreMag #Squad 💥 https://t.co/VrNzC6uR1i

    Détails