• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Eric Zemmour agressé en pleine rue, il sort du silence

Eric Zemmour agressé en pleine rue, il sort du silence
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce lundi 4 mai, Eric Zemmour était présent sur le plateau de Face à l’info. L’éditorialiste est notamment revenu sur son agression de la semaine dernière, et a révélé l’échange téléphonique qu’il a eu par la suite avec Emmanuel Macron. Non Stop People vous en dit plus.

La nouvelle avait rapidement fait le tour de la Toile il y a quelques jours. Le 30 avril dernier, Eric Zemmour s’est fait agresser en pleine rue et la vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux. Face aux images, de nombreuses personnalités ont apporté leur soutien à Eric Zemmour, notamment Eric Naulleau. Discret depuis cette affaire, Eric Zemmour est sorti de son silence ce lundi 4 mai lors de son passage dans Face à l’info sur CNews, et a expliqué selon lui le geste de son agresseur : "Je pense que ces islamo-racailles, c’est comme ça que (son agresseur) les appelle, sont le bras armé d’une guerre de civilisation sur notre sol, d’un djihad permanent qui pourchasse les infidèles. Ca arrive tout le temps, tous les jours depuis des décennies, à des millions de Français qui sont agressés, insultés, menacés, volés, violés pour certaines jeunes femmes, et même parfois tués par ces islamo-racailles". Eric Zemmour a par ailleurs estimé que les excuses de son agresseur étaient "du bidon", et qu'un avocat "de gauche" lui aurait conseillé de le faire.

Un long échange téléphonique avec le président

Et au terme de son interview avec Christine Kelly, Eric Zemmour a révélé avoir reçu un appel téléphonique de la part d’Emmanuel Macron après son agression : "Je voudrais rendre hommage à l'élégance du geste, même si je fus et je suis journaliste politique, donc je vois les arrières-pensées politiques, mais enfin, il y a aussi une élégance qu'il faut reconnaître. Pourquoi ? Et bien il m'a d'abord tout simplement demandé comment ça allait, tout bêtement. Et puis la discussion s'est engagée et on s'est rendu compte que nos désaccords étaient profonds et qu'il fallait un peu de temps pour les élucider. Donc nous avons parlé longtemps (…)  Peut-être qu'il considère, lui, que je suis un adversaire mais pas un ennemi. Et moi aussi. Je trouve effectivement qu'il faut rendre hommage à ces gens. Je pense qu'ils sont d'authentiques démocrates, c'est-à-dire des gens qui pensent que leurs adversaires ne sont pas des ennemis. C'est un peu toute la théorie de Benjamin Constant ; la démocratie libérale au sens propre du terme, c'est-à-dire qu'on combat les idées, l'adversaire, mais on ne combat pas l'homme. Je trouve ça tout à fait honorable".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 oct Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @BalanceTonPost: Ce soir pour la spéciale #BalanceTonPost en direct à 19h40, nous allons débriefer les annonces d'Emmanuel Macron ! Méd…
    Détails
  • 28 oct Non Stop People @NonStopPeople
    LFAUIT : pourquoi Eric Antoine était au bord des larmes en évoquant ses enfants https://t.co/8enBRcfgpn https://t.co/RGWKIeu2Qu
    Détails
  • 28 oct La Fouine @lafouine78
    RT @booska_p: .@lafouine78 adopte la drill dans son nouveau morceau https://t.co/Nu4skeBU6X
    Détails