• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Éric Zemmour condamné à 10.000 euros pour provocation à la haine

Éric Zemmour condamné à 10.000 euros pour provocation à la haine
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce 25 septembre, Éric Zemmour a été reconnu coupable d'injure et provocation à la haine contre l'islam et l'immigration lors d'une réunion baptisée “Convention de la droite”, organisée par des proches de Marion Maréchal en septembre 2019.

Ce vendredi 25 septembre 2020, le tribunal de Paris a condamné Éric Zemmour à 10 000 euros pour injure et provocation à la haine après une violente diatribe sur l'islam et l'immigration lors d'un rassemblement politique dans la capitale française, en septembre 2019.

Ainsi, le tribunal a considéré “qu’en distinguant parmi les Français l’ensemble des musulmans opposés aux ‘Français de souche’ et en les désignant, ainsi que les immigrés musulmans vivant en France, non seulement comme des criminels auteurs des attentats de 2015, mais comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs” lors de la réunion baptisée “Convention de la droite” organisée par des proches de Marion Maréchal, le polémiste de 62 ans a constitué "une exhortation, tantôt implicite tantôt explicite, à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté musulmane et à sa religion”.

Éric Zemmour déjà condamné pour des propos antimusulmans

Toujours selon la justice, le discours du chroniqueur a été “préparé” et les mots “choisis” alors qu’il avait déjà été condamné à 3.000 euros d’amende pour des propos antimusulmans, quelques jours avant les faits, la présidente de la 17e chambre correctionnelle a indiqué : “Les opinions, même choquantes, doivent pouvoir s’exprimer, néanmoins les faits reprochés vont plus loin et outrepassent les limites de la liberté d’expression puisqu’il s’agit de propos injurieux envers une communauté et sa religion”.

Assurant avoir “gagné nombre d’affaires, non devant le tribunal, mais devant la cour d’appel ou la Cour de cassation”, l’avocat Olivier Pardo d’Eric Zemmour a expliqué à l’AFP : “Je considère que le tribunal n’a pas fait une application juste de la loi et j’envisage de faire appel”. À la suite de l'audience le 1er juillet, le polémiste a dû payer 1 euro de dommages et intérêts ainsi que 1 500 euros au titre des frais de justice à huit associations parties civiles – la Ligue des droits de l'homme (LDH) et SOS Racisme notamment.

Par C.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Guy Carlier : son gros salaire pour On ne peut pas plaire à tout le monde dévoilé (Exclu vidéo)… https://t.co/VeSeOdOkP1
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    TPMP : Kelly Vedovelli en colère contre Laura Laune https://t.co/RT2Vl1Vy6W https://t.co/2h887fq9Jm
    Détails
  • 27 oct Non Stop People @NonStopPeople
    Êtes-vous prêts pour un éventuel reconfinement ?
    Détails