• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Eric Zemmour poursuivi en justice après son discours polémique sur LCI

Eric Zemmour poursuivi en justice après son discours polémique sur LCI
  • A-
  • A+
Partager Google+

Déjà condamné pour provocation à la haine raciale, Eric Zemmour risque gros. Mardi 10 décembre, nos confrères du Parisien ont annoncé que le polémiste est de nouveau poursuivi en justice pour son discours jugé xénophobe et islamophobe diffusé sur LCI. Non Stop People vous en dit plus.

Le 28 septembre dernier, Eric Zemmour faisait les gros titres suite à son apparition à la convention de la droite. Lors de ce rendez-vous organisé par des mouvements proches de Marion Maréchal, le polémiste avait prononcé un discours jugé xénophobe et islamophobe par une majorité de l’opinion publique. Sa prise de parole avait été retransmise en direct sur LCI. Un choix éditorial qui avait mis le feu aux poudres. Suite à plusieurs signalements effectués auprès du CSA, notamment par l’association SOS Racisme, le patron de la chaîne d’information avait tenté d’éteindre la polémique dans les colonnes du Parisien. "C’est une erreur", avait déclaré Fabien Namias. "Ce n’est pas le genre de choses qui se refera", promettait-il ensuite. Des déclarations qui n’avaient pas suffi à apaiser le tollé. Le CSA avait adressé une "mise en garde" à LCI. Une procédure lourde de conséquences pour Eric Zemmour.

Que risque Eric Zemmour ?

Condamné à deux reprises pour "provocation à la haine raciale", comme le rappelle Le Parisien, les ennuis ne sont pas terminés pour Eric Zemmour. Selon les infos de nos confrères, l’ex-chroniqueur de "On N’est Pas Couché" est de nouveau inquiété par la justice. Le tribunal correctionnel de Paris l'a convoqué le 22 janvier prochain. Cette fois-ci, Eric Zemmour est poursuivi pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, à la haine, ou à la violence" sur "une personne ou un groupe de personnes, à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée". Il risque une peine d’un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @TPMP: Il se passe toujours quelque chose quand @dubosc_franck est sur le plateau de #TPMP 😂
    Détails
  • 17 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @TPMP: Ce lundi, @Cyrilhanouna reçoit @dubosc_franck dans #TPMP 😃 Rendez-vous à 18h30 sur @C8TV 😉 https://t.co/4mVxV8WVhB
    Détails
  • 17 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Sept à huit : un soupçon de blackface fait scandale sur Twitter https://t.co/eS0Uo8IVrP https://t.co/ko7zlpGFGn
    Détails