• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Eurovision : Bilal Hassani victime de harcèlement scolaire, ses touchants aveux

Eurovision : Bilal Hassani victime de harcèlement scolaire, ses touchants aveux
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans une interview accordée à nos confrères de Marie Claire, le 18 janvier, et récemment relayée par d'autres médias, Bilal Hassani, la star montante de l'Eurovision, s'est confié sur le harcèlement dont il a été victime lors de son enfance. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis qu'il a été annoncé comme favori pour représenter la France à l'Eurovision, Bilal Hassani s'attire les pires critiques homophobes. Le 12 janvier dernier, Philippe Manœuvre taclait violemment le jeune homme de 19 ans sur l'antenne de RTL. "C'est la fête à Neuneu, l'Eurovision ! Faut y aller avec des transsexuels barbus, avec des bonnes femmes qui ont de l'abattage", avait balancé le journaliste sulfureux de 64 ans. Loin de se laisser abattre, Bilal Hassani s'était défendu sans agressivité. "Chacun ses goûts (…) Mais ça, c’est vraiment hyper irrespectueux envers l’Eurovision, au-delà de moi. L’Eurovision c’est le plus grand show musical de tous les temps (…) qui unit les Nations", déclarait l'interprète de "Roi" sur NRJ Radio.

"Une cicatrice à vie"

Et si Bilal Hassani a aujourd'hui beaucoup de répondant et sait faire face aux critiques sans perdre son sang-froid, c'est parce qu'il a été habitué aux critiques dès sa plus tendre enfance. Vendredi 18 janvier dernier, le chanteur révélé dans "The Voice" s'est confié sur le harcèlement scolaire dont il a été victime, dans les colonnes de Marie Claire. "C'était assez tôt. J'étais en CM1 et c'était un camarade qui était en CM2, donc plus âgé que moi. Il était venu me voir et m'avait dit : 'plus tard tu vas faire de la chirurgie esthétique pour avoir des seins', et ça m'avait fait un peu pleurer parce que j'étais petit et je comprenais pas pourquoi on me disait ça, parce que pour moi c'était clair dans ma tête que j'étais un garçon et que j'avais pas envie de devenir une fille", a confié le jeune homme. Des farces homophobes mais aussi transphobes qui l'ont marqué au fer rouge. "Ce qui est dommage, c'est que c'est que ça m'a un petit peu laissé une cicatrice à vie. C'est vrai que c'était un peu dur à encaisser si tôt", admet celui qui a pourtant réussi de faire de sa différence une force.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @astleyeko: Fouiny babe ❤️ https://t.co/iCuTYfW7TC
    Détails
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @loganflahou: Il et chaud https://t.co/777eKgnHtn
    Détails
  • 27 mai La Fouine @lafouine78
    RT @Roma_zbd: ooh j’aime bien https://t.co/rX8eFTWtoS
    Détails