• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Guillaume Durand : ses confidences bouleversantes sur la mort de son fils

Guillaume Durand : ses confidences bouleversantes sur la mort de son fils
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Quinze ans après la sortie de son livre "Peur Bleue", Guillaume Durand a fait son retour en librairies il y a quelques semaines avec "Mémoires d'un arythmique" (éditions Grasset). Si le journaliste raconte comment il avait frôlé la mort, il revient également sur la mort subite de son fils âgé d'un an, survenue en 2003. Dans une interview pour le magazine Gala, il a accepté d'évoquer ce terrible drame.

Journaliste de radio, de télévision et de presse écrite, Guillaume Durand s'est également lancé dans l'écriture. Quinze ans après la sortie de son livre "Peur bleue", ce dernier a récemment commercialisé un tout nouvel ouvrage baptisé "Mémoires d'un arythmique". Un retour qu'il a tenté d'expliquer dans les médias. "Je n'ai pas choisi d'écrire et de raconter tout ça. C'est devenu nécessaire, comme une aventure qui nous emmènera dans les coulisses de ma vie, dans des salles d'hosto, avec de grands artistes, mais aussi en Sierra Leone, à Beyrouth, à Shanghai ou au Congo. J'essaye modestement à travers ce livre de me sortir de mon 'Apocalyse Now' personnel en souriant. Et en tentant une écriture arythmique. Pas les mémoires classiques d'un journaliste".

Dans une interview pour le Journal du Dimanche, Guillaume Durand n'avait pas hésité à revenir sur un épisode douloureux de son enfance et qui l'a marqué à vie. Le jour où il a frôlé la mort. "J’ai vu débouler un homme complètement ivre avec un couteau à la main. Je l’avais déjà repéré en descendant à la plage. Il s’est rué vers moi et m’a poursuivi durant plusieurs centaines de mètres. C’est un grand gaillard, genre marin aux yeux de fou. J’ai couru jusque chez mes parents. Mon père était en train de lire sur un transat. 'Papa, il y a un monsieur qui veut me tuer', ai-je crié, affolé. Ne parvenant pas à le convaincre, je me suis réfugié dans la maison. Le fou a débarqué et poignardé mon père à la cuisse", racontait-il.

"J'étais hospitalisé... sous anxiolytiques"

Guillaume Durand a vécu une autre épreuve toute aussi difficile dans sa vie : la perte d'un enfant. Dans une interview à coeur ouvert accordée à nos confrères du magazine Gala en kiosques ce mercredi 18 novembre, le journaliste a évoqué le décès de son fils, Gabriel, alors âgé d'un an. "Cela remonte à l’été 2003. Gabriel, qui n’avait pas un an, a péri dans son lit, pendant la cani­cule. Ce petit garçon était mon fils, je ne l’ai presque pas connu car il est le fruit de mes amours avec une femme dont juste­ment je ne voulais pas d’en­fant. Nous étions déjà sépa­rés quand cela s’est produit. Ni sa mère ni moi n’étions dans la maison de campagne où il est mort dans la nuit. Il était gardé par deux amies de sa maman. Le diagnos­tic a été déli­vré par un méde­cin : mort subite du nour­ris­son", a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : "Je me suis senti dévasté, respon­sable, coupable et trahi à la fois. Cet été-là, j’avais réuni tous mes enfants pour une croi­sière en Croa­tie. La nouvelle, je l’ai apprise à bord (...) J’étais hospi­ta­lisé à Garches où, sous anxio­ly­tiques à dose massive, je suis resté deux semaines".

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Camille Cerf, Lââm... découvrez le casting de la spéciale célébrités de #TheIsland https://t.co/HhWtdhP0US https://t.co/t1N5JEYYn3
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les tendres confidences de #Louane sur #JohnnyHallyday dans Vivement dimanche https://t.co/rquZLX5UxH https://t.co/4rs0oCPNPe
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Êtes-vous séduits par la nouvelle Miss France, Maëva Coucke ? 🤔
    Détails