• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Guy Carlier, ex-"sniper" des médias : pourquoi les stars le redoutaient (Exclu vidéo)

Guy Carlier, ex-"sniper" des médias : pourquoi les stars le redoutaient (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce jeudi 7 janvier, Evelyne Thomas reçoit Guy Carlier dans son émission diffusée sur Non Stop People. Un entretien pendant lequel le journaliste de 71 ans a abordé différents sujets, notamment son rôle de chroniqueur dans "On ne peut pas plaire à tout le monde" sur France 3 aux côtés de Marc-Olivier Fogiel qui lui avait valu le surnom de "sniper" des médias.

Evelyne Thomas s'entretient avec Guy Carlier ce jeudi 7 janvier 2021. L'occasion pour le journaliste de 71 ans de revenir sur les grands moments de sa carrière, notamment sur ce jour où il a découvert l'existence de sa soeur. "Un jour, quand je faisais l'émission avec Marc-Olivier Fogiel (NDRL, On ne peut pas plaire à tout le monde), je reçois un courrier de Corse. Et la fille me dit : 'Je vous regarde et je dis à ma mère (...) : regarde ce garçon, il a les yeux de papa. Ma mère me dit : 'C'est normal, ce garçon, c'est ton frère. Donc ton père, est le père de cet homme'. Elle m'écrit ça et elle me dit : 'Si ça vous intéresse, je vous raconterai'. Je l'ai rencontrée grâce à la télévision. Cet homme était mort peu de temps avant, je ne l'ai pas connu", a-t-il raconté.

Dans ce même entretien, Guy Carlier est revenu sur son incroyable perte de poids. En un peu plus de dix ans, il a perdu 160 kilos. "À l'époque où j'étais très médiatisé, c'est-à-dire à l'époque Marc-Olivier Fogiel dans 'On ne peut pas plaire à tout le monde', je dépassais les 250 kilos, j'étais plus qu'en danger. Ça a pris du temps puis c'était lié à une maladie, une addiction, à savoir la boulimie. Il a d'abord fallu que je me soigne", a-t-il précisé.

"'Quel genre de monstre je suis...'"

Dans un nouvel extrait inédit, Guy Carlier parle de son rôle de chroniqueur dans "On ne peut pas plaire à tout le monde" aux côtés de Marc-Olivier Fogiel sur France 3. Il se payait le PAF en direct tous les dimanches, devenant le "sniper" le plus craint de la télévision par les personnalités. "J'avais vraiment le sentiment de chambrer comme quand vous allez à un match de foot, vous vous mettez dans le fond du car et vous déconnez avec les gens (...) C'était là le paradoxe, c'est que j'aimais les gens. Je me souviens de Sophie Davant qui avait été blessée. Je lui avais dit : 'Je ne voulais pas vous faire du mal'. Et les gens disaient : 'Ah ben oui, il s'excuse après'. Je ne vais pas tuer les gens, quoi ! Je n'avais pas du tout envie de leur faire du mal", explique-t-il à Evelyne Thomas.

Il livre ensuite une anecdote sur Isabelle Huppert lors de sa venue dans l'émission. "On l'accueille (...) Je me lève péniblement pour la saluer (...) Et elle me souffle à l'oreille : 'Soyez gentil, j'ai peur de vous'. Je me dis : 'Quel genre de monstre je suis pour terroriser Isabelle Huppert quoi' (...) Elle avait fait des photos pour Paris Match et il y'en avait une où on voyait un tube d'hémorroïdes (...) Du coup, quand elle m'a dit ça, j'étais paniqué, j'avais préparé ma chronique (...) Pendant un sujet, j'ai demandé à ce qu'on ne passe pas ce truc-là. Ça n'avait absolument rien de méchant. Je pratiquais l'autodérision (...) Je me chambrais en tant que gros", dit-il.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Evelyne Thomas" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 29 nov Paris Hilton @ParisHilton
    RT @hayu_CA: Bingeing the first 3 episodes of #ParisInLove is the perfect weekend plan, just saying. @ParisHilton https://t.co/SNzYTq1VPv
    Détails
  • 29 nov Paris Hilton @ParisHilton
    RT @Betoulldashti: I just made my first order don’t be jealous t-shirt from @ParisHilton 💖😍 can’t wait!!!! #ParisInLove
    Détails
  • 29 nov Paris Hilton @ParisHilton
    RT @chicdollie: iconic af @ParisHilton #ParisInLove https://t.co/LsCaVkwijc
    Détails