• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Hélène de Fougerolles : ses terribles confidences sur son séjour en hôpital psychiatrique

Hélène de Fougerolles : ses terribles confidences sur son séjour en hôpital psychiatrique
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans l'émission "Il n'y a pas qu'une vie dans une vie" sur Europe 1 ce samedi 20 février, Hélène de Fougerolles s'est confiée son séjour dans un hôpital psychiatrique avec des conditions alarmantes. Non Stop People vous en dit plus.

Hélène de Fougerolles a vécu plusieurs épreuves dans sa vie. Dans le livre qu'elle s'apprête à publier le 24 février prochain, "T'inquiète pas, maman, ça va aller", la comédienne raconte les premières années de sa fille née autiste et revient sur sa jeunesse marquée par une période très difficile. "Je suis plus seule que jamais. [...] Je me noie. C'est trop grand, trop violent pour moi. Je suis larguée", a écrit Hélène de Fougerolles qui avait tenté de mettre fin à ses jours : "Si je saute, ça ne devrait pas durer trop longtemps et, vu la hauteur [...] je ne devrais pas me louper. Je vide ma pharmacie : il y a bien un médoc qui va m'aider à passer de l'autre côté... [...] Je vide la boîte, y'a une vingtaine de petits bâtonnets, je respire un grand coup à travers mes sanglots". 

"Aucune empathie et aucune bienveillance"

La jeune femme avait alors été prise en charge à l'hôpital psychiatrique. Dans l'émission "Il n'y a pas qu'une vie dans une vie" sur Europe 1 ce samedi 20 février, la comédienne est revenue sur son séjour il y a vingt ans. "Vous resterez enfermée une semaine à l'hôpital, au service psychiatrique de l'hôtel-dieu à Paris", a-t-elle débuté avant d'évoquer les conditions de la prise en charge des patients : "Je ne sais pas comment c'est aujourd'hui, je ne sais pas si les anorexiques on les enferme dans des cages en verres, c'était le cas à l'époque. Il y a des aberrations sur la prise en charge, je n'ai pas du tout été accompagnée". Sous assistance médicamenteuse, Hélène de Fougerolles qui était "bourrée de cachets", a confié n'avoir "vu aucune empathie et aucune bienveillance". "Dans ces endroits-là, je ne comprends pas comment on peut avoir envie de vivre", a-t-elle poursuivi en ajoutant : "Je voyais toutes ces personnes, aucune souriante, et qui décidaient de me garder enfermée parce qu'ils estimaient que j'étais un danger pour moi-même". 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 fév KATY PERRY @katyperry
    With the Full🌛SNOW MOON🌜this weekend you betta believe my crystals are charged 🔋 and my WOMANifesting powers are ac… https://t.co/xGcNl7De8Q
    Détails
  • 28 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Mes chéris demain je suis trop content de vous retrouver! Bien sûr @APOALofficiel va me manquer parce que je m écla… https://t.co/2C3FQTzMv6
    Détails
  • 28 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    ♥️ https://t.co/FWFcBhwi9U
    Détails