• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Indochine choque avec "College Boy"

Indochine choque avec "College Boy"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le groupe français Indochine vient de dévoiler son nouveau clip, deuxième single de l’album paru le 11 février dernier. Ce nouveau clip, réalisé par le cinéaste Xavier Dolan est trash et sanglant et montre la violence à l’école, ainsi que les soucis d’éducation.

Indochine est l’un groupe de rock français les plus populaires et n’a, à priori, pas besoin de faire un buzz pour se faire connaître. Alors, pourquoi un clip aussi choquant ? Ce clip, réalisé par le jeune cinéaste québécois Xavier Dolan, âgé de 24 ans, est en noir et blanc comme dans les années 1950, et montre de jeunes enfants, à la beauté angélique. Mais ne jamais se fier aux apparences, car derrières leurs jolis minois, de véritables démons se cachent. Ainsi, à l’école, un garçon subit des agressions de la part d’un groupe de garçons. Cela commence dans une salle de classe, les élèves jettent des boules de papiers sur cet élève, on voit ensuite son casier délabré et une balle de basketball envoyée dans sa figure.

Le jeune homme est ensuite coincé dans les toilettes par ses camarades, qui l’attrapent et le jette du haut des escaliers. A partir de là, le calvaire pour le garçon commence, tous réunis autour de lui, les enfants lui donnent des coups de pieds dans le ventre, sur toutes les parties de son corps, des coups de poings et urinent sur lui. Mais si seulement cette agression pouvait s’arrêter là… Le pire vient ensuite. En effet, Indochine veut également montrer que les enseignants et les autres élèves de la classe se voilent la face en leur mettant un foulard, leur couvrant les yeux, masquant ainsi le massacre du jeune enfant, mais d’autres camarades filment la scène qui se déroule devant eux.

Le jeune homme est alors crucifié, tel le Christ et fusillé. La police finit par arriver, mais le jeune homme détenant du pistolet s’en sort indemne.
Interrogé par Le Soir, Nicolas Sirkis, chanteur du groupe, s’explique quant à ses scènes atroces. Il déclare alors que "la violence est présente à l’école". Et que les médias en sont en partie responsable, tout comme le manque d’éducation, "La violence s’est manifestée à toutes les époques. Aujourd’hui, elle est médiatisée, valorisée, gratuite. Elle se passe avant tout à l’école même. Toute sa base est là. Mais l’éducation devrait y jouer un rôle capital, mais elle semble manquante." Pour lui, ce clip est, certes choquant, mais très instructif, "Je trouve que ce clip a un caractère éducatif. L’indifférence et l’intolérance sont à combattre. Il arrive que les gens deviennent cruels lorsqu’ils forment une bande et se croient supérieurs à tout le monde."

Egalement papa, le leadeur du groupe français en connait beaucoup sur l’éducation, et fait son maximum pour sa fille, "j’évite qu’elle voie des choses qui pourraient la déséquilibrer. Dans le clip, il y a une scène où les élèves ont les yeux bandés et filment un enfant crucifié. Cette scène symbolise notre société de spectacle."

Toutefois, le sujet de la violence à l’école n’est pas tout à fait inconnu au chanteur, "Quand nous avons quitté la Belgique, nous avons été en pension dans une école religieuse, en France. Certains camarades nous estimaient différents. C’était déjà une espèce de violence morale, parce que nous venions d’ailleurs. Autre point, quand nous étions à l’École Européenne, nous étions dans une classe franco-allemande. Chaque soir, rentrés à la maison, nous regardions des films de guerre où l’Allemand était l’ennemi. À l’école, nous ne faisions pas la différence, croyant que les camarades allemands étaient nos ennemis. Il y avait eu un manque d’éducation."

Un clip qui choque, et en particulier les âmes sensibles. Cependant, lorsque le magazine lui demande si "College Boy" pourrait faire réagir le public, Nicolas Sirkis répond, "Nous ne cherchons ni la censure ni le scandale, ne visant que les problèmes d’éducation. Quand il est possible qu’une personne puisse acheter des armes sur Internet et qu’ensuite il l’utilise contre des innocents, il est urgent qu’on entreprenne là-dessus une sérieuse réflexion politique. Ce clip est triste, beau et violent comme peut l’être la vie."

Un clip qui tend à faire réfléchir très profondément,et qui sera accompagné d'un avertissement.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @TPMP: Ça va être la folie le 20 décembre sur @C8TV ! @LeoDiCaprio avec @Cyrilhanouna pour #Babanoel ? 😂 #Titanic https://t.co/faz1NumnYT
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Après le licenciement de Tex, Hapsatou Sy et Vincent Cerutti pourraient reprendre la présentation des "Z'amours" su… https://t.co/HF8YT9Z3BL
    Détails
  • 16 déc Rihanna @rihanna
    shade: Freckle Fiesta #MATTEMOISELLE lipstick Dec.26 @fentybeauty @sephora @harveynichols https://t.co/SfgwHwQcsR
    Détails