TV

Interventions : la série de TF1 massacrée par un médecin

Interventions : la série de TF1 massacrée par un médecin
© Maxppp
  • A-
  • A+

Ce lundi soir, TF1 diffuse les trois derniers épisodes de sa nouvelle série médicale « Interventions ». Après des débuts timides la semaine dernière, les critiques ont été très nombreuses concernant le manque de réalisme du programme porté par Anthony Delon. Et après Michel Cymes, c’est le médecin d’Europe 1, Gérald Kierzek, qui détaille point par point toutes les erreurs de la série.

La  semaine dernière, les trois premiers épisodes de la série « Interventions » n’ont pas convaincu les Français. S’ils étaient tout de même 3,4 millions devant TF1, le nouveau programme médical a été battu par la série « Castle », sur France 2. Ce lundi, TF1 diffusera les trois derniers épisodes de la série « Interventions », qui n’en comptait que six. Et au vu des premières audiences, pas sûr qu’il y ait une saison 2. Le programme a notamment été très critiqué pour son manque de réalisme. « J'ai tenu 5 minutes... 5 minutes d'effarement médical », avait écrit Michel Cymes sur Twitter. Ce lundi, c’est un autre médecin, Gérald Kierzek, qui dénonce les nombreuses erreurs de la série. Anthony Delon, qui incarne un médecin à la fois gynéco-obstétricien et chirurgien infantile, subit les premières critiques du médecin d’Europe 1 : « Impossible ! Soit tu es gynéco, soit tu es pédiatre ! »

« Le gynécologue fait le boulot du réanimateur, le pédiatre fait le diagnostic du gynécologue… »

Pour le chroniqueur d’Europe 1, la série s’annonçait très mal, avec, dès la deuxième minute du programme, Anthony Delon qui portait son stéthoscope à l’envers… « Une femme enceinte fait une pneumonie : elle est intubée, son respirateur devrait être près de sa tête… Il est à ses pieds, uniquement pour des raisons cosmétiques, pour ne pas gêner avec les tuyaux. On assiste aussi à une amniocentèse mais les médecins n’ont pas de masque ! Peut-être que ça gênait pour les micros », balance Gérald Kierzek. Les erreurs sont très nombreuses, et le médecin enchaîne : « Le gynécologue fait le boulot du réanimateur, le pédiatre fait le diagnostic du gynécologue… Delon est au téléphone et explique à son adjointe gynécologue comment opérer un hématome extra-dural ! Elle trépane le patient alors qu’elle est gynécologue ! (…) Dans la série de TF1, ils parlent de SCT. J’ai dû aller taper SCT dans Google pour savoir ce que c’était ! C’est l’abréviation anglo-saxonne pour un choc septique, personne ne l’utilise en France ! » En conclusion pour le spécialiste, la série « Interventions » est un « ramassis de mauvais clichés ». Et elle pose surtout un vrai problème pour Gérald Kierzek : « Avec Interventions, comment expliquer aux gens qu’il faut se tourner vers tel spécialiste ou qu’il faut changer de lieu, quand on vous fait croire que chaque médecin peut remplacer un confrère d’une autre spécialité ? »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @ChristinaMilian: Girls, girls, girls... #GaloreMag https://t.co/RA53UPBMAP

    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @LukerSSOS: Nice meeting you 🎉 @parishilton @galore https://t.co/Y1UCEpmVkP

    Détails
  • 10 déc Non Stop People @NonStopPeople

    #DALS : C'est Camille Lou qui gagne sa place en finale ! On a hâte de livetweeter cette finale avec vous. À bientôt… https://t.co/piut3mC3bO

    Détails