• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Isabelle Morini-Bosc : Audrey Pulvar sanctionnée, elle trouve ça "logique"

Isabelle Morini-Bosc : Audrey Pulvar sanctionnée, elle trouve ça "logique"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

La journaliste Audrey Pulvar a été suspendue de CNews pour avoir signé une tribune contre Marine Le Pen. Sur le site de RTL, Isabelle-Morini Bosc estime que cette sanction est logique. Non Stop People vous en dit plus.

Plusieurs personnalités ont tenu à apporter leur soutien à la journaliste Audrey Pulvar, après qu’elle a été suspendue de CNews jusqu’à la fin des élections pour avoir signé une tribune contre Marine Le Pen. Intitulée “Féministes, nous ne voulons pas du Front National. Nous votons Emmanuel Macron !”, la tribune n’a pas été du goût du FN, dont Floriant Philippot, bras droit de Marine Le Pen a dénoncé un "problème d’impartialité". En effet, et c’est une des règles majeures de la déontologie du journalisme, un journaliste est censé ne pas donner son orientation politique dans ses réalisations, afin de ne pas influencer l’opinion publique. Or, Audrey Pulvar a tenu à passer outre cette règle et a été suspendue de CNEWS. SOS Racisme est venu à la rescousse de la journaliste, lui apportant tout son soutien : "Non seulement les propos anti-Le Pen n'ont pas été tenus sur l'antenne de CNews mais, en outre, une journaliste ne saurait, au nom de cette prétendue 'neutralité', être transformée en speakerine dénuée de toute pensée conforme aux valeurs de la République."

Un remontage de bretelles "logique"

Pour Isabelle Morini-Bosc, la sanction d’Audrey Pulvar est logique. Sur le site de RTL, elle a écrit une tribune où elle explique son choix : "Pardon, mais je trouve logique le remontage de bretelles que subissent mes camarades Julia Molkhou (LCI) et Audrey Pulvar (CNews), cette dernière étant de surcroît "suspendue" (et pas seulement à ses convictions). (...) Ont-elles le droit de dire ce qu'elles pensent à titre de citoyen(ne)s ? Évidemment oui. Ont-elles le droit d'engager leur antenne alors qu'elles s'expriment à titre privé ? Évidemment non." Avant d’ajouter : "La séparation doit être nette, infranchissable. Elles ne sont ni chroniqueuses ni éditorialistes mais présentatrices. D'où un obligatoire devoir de réserve."

Par Violette Salle

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Dans @LeTubeCanal, #MichelCymes a annoncé que son émission avec @AdrianaKarembeu est proche de la fin… https://t.co/T16kB80lb9
    Détails
  • 23 sep Non Stop People @NonStopPeople
    VIDEO - #MichelCymes réagit à la nomination de @bernstephane comme "Monsieur Patrimoine" https://t.co/LnX6s9Sovq https://t.co/J1t22to2MA
    Détails
  • 23 sep Kim Kardashian West @KimKardashian
    My dad was a boss! Double Roll's w his Doberman https://t.co/Fx5FhsMouz
    Détails