• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Issa Doumbia : les anecdotes d'un lascar aux 20 ans de scène

Issa Doumbia : les anecdotes d'un lascar aux 20 ans de scène
  • A-
  • A+
Partager Google+

Issa Doumbia, 31 ans, originaire de Trappes, est l’un de nos chers voisins sur Tf1 mais aussi un des Lascars sur Canal + dont la deuxième saison est diffusée depuis le 25 avril. A 11 ans, timide, il fait du théâtre et ce trait de caractère s’estompe peu à peu. Heureusement, sans ça, le talentueux comédien ne serait peut-être pas autant présent à la télévision aujourd’hui.Invité du Grand Show, Issam Doumbia se confie à Non Stop People sur son parcours et ses projets.

Comment tu as été contacté pour Nos chers voisins ?

Le réalisateur Denis Thybaud planchait sur le film les Mythos. Je devais plus ou moins jouer dedans mais finalement ça ne s’est pas fait. C'est quelques temps après qu’il m’a rappelé pour me dire « j’ai besoin de toi ». J’ai fait le pilote de la série, TF1 a validé.

Si tu devais retenir une date clef de ton parcours ?

L'année de mes 19ans, le jour où j’étais entre le chemin de l’école où je n’allais plus trop et celui de la rue, j’ai croisé mon prof de théâtre. J'ai dû lui expliquer ce que je faisais là à trainer, que je n'avais plus envie d’aller au lycée. Il m’a dit qu’il préfèrerait que je vienne à la compagnie de théâtre. Le lendemain, à 8 heures, j’y étais. Depuis ce jour, j’ai fait que du théâtre.

Le comique, c’est le genre auquel tu veux te cantonner ?

Aujourd’hui c’est la carte sous laquelle on me connaît mais j’ai fait plein d’autres choses ! Des pièces dramatiques entre autres. C’est le plus facile car tout le monde aime rire alors qu’aller voir des choses dramatiques…Ce n’est pas forcément dans le comique que je me sens le plus à l’aise et épanoui, c’est surtout le moyen le plus facile de communiquer.

Et un one-man show?

Je me vois monter sur scène, je le fais depuis des dizaines d’années donc je n’ai pas cette crainte. Mais seul…Ce serait la première fois et ça, c’est une vraie expérience. Je me dis que si je ne le fais pas maintenant, peut-être que je ne le ferai jamais.

Tu as d’autres projets en cours ?

J’écris deux films : c’est une autre technique, c’est prenant et passionnant. Comme quelqu’un qui se lance dans l’écriture de son premier livre, il faut se projeter, doit créer un contenu qui donne envie.

Tu es autodidacte ?

Non, quand je ne connais pas, je me dirige vers des gens qui savent faire pour apprendre. Là j’ai rencontré un auteur qui m’aide beaucoup sur l’un des deux films, on l’écrit à deux.  Mais plus tard, je pense que j’arriverai à le faire tout seul.

Et justement, est-ce que, pour le théâtre, tu as une figure de proue ?

Oui, mon directeur artistique « Papy ». C’est Alain Degois (celui qui a remarqué Jamel Debbouze, ndlr) qui a créé la Compagnie Déclic Théâtre d’où je viens. Il me suit depuis mes 11 ans. Dès que j’ai des questions, je me retourne vers lui et il a toujours les réponses.

 

Retrouvez l'interview d'Issam Doumbia sur Non Stop People

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Geneviève de Fontenay se dit "choquée" des funérailles de Johnny Hallyday https://t.co/p733z6rjVI https://t.co/9hnSBENOdF
    Détails
  • 15 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Je suis heureux pour @Ahmed_Sylla qui a cartonne hier! C mérite
    Détails
  • 15 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Alain Souchon livre un touchant souvenir de Johnny Hallyday (Vidéo) https://t.co/lvKAL8vpfj https://t.co/gIlafLvhEi
    Détails