• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Jean-Hugues Anglade pris dans la fusillade du Thalys, il dénonce le personnel de bord !

Jean-Hugues Anglade pris dans la fusillade du Thalys, il dénonce le personnel de bord !
hiMedia
  • A-
  • A+
Partager Google+

Alors qu’il était à bord d’un train Thalys reliant Amsterdam à Paris, Jean-Hugues Anglade a été blessé au cours d’une fusillade. Depuis, le comédien avait alors livré sa version des faits, accusant le personnel de bord d’avoir abandonné les passagers. Malgré les explications apportées par la compagnie, la star de Braquo campe sur ses positions.

Ce vendredi 21 août, les passagers à bord du train Thalys partant d’Amsterdam pour Paris ont vécu un terrible drame. Et pour cause, à bord, ils ont dû faire face à un tireur fou. Parmi les personnes présentes, l’acteur Jean-Hugues Anglade a accepté de faire le récit de la scène. Alors qu’il tentait avec d’autres passagers de rejoindre le wagon où s’étaient réfugiés les agents de la SNCF, le comédien s’est heurté à un mur : "Nous tapions dessus, nous criions pour que le personnel nous laisse entrer, nous hurlions : ‘Ouvrez !’. On voulait qu’ils réagissent ! En vain… Personne ne nous a répondu. Silence radio", a-t-il dénoncé dans les colonnes de Paris Match avant d’ajouter : "J’ai pensé que c’était la fin, que nous allions tous mourir, qu’il allait nous tuer".

La réponse de Thalys, une "contre-vérité"

Depuis, la direction de Thalys avait répondu à ces accusations, expliquant qu’un contrôleur avait "pris avec lui les cinq ou six passagers qui étaient autour" et les avait "emmenés dans le local à bagages encombrants". A partir de là, le groupe mis à l’écart n’a "aucune idée de ce qui se passe dans les wagons 11 et 12 et ne se rend pas compte que le tireur est maîtrisé par les passagers. D’où leur silence face aux appels de l’acteur et des autres voyageurs", a expliqué Agnès Ogier, directrice générale de Thalys. Seulement, n’étant pas présente au moment des faits, elle a tout de même émis une certaine réserve : "Lui et tous les passagers ont vécu un choc, tout s’est passé très vite. Nous avons tous besoin d’un peu de temps pour comprendre ce qui s’est passé".

"Ils fuyaient comme des lapins pour sauver leur peau"

Après avoir écouté ces explications, Jean-Hugues Anglade maintient sa version des faits, ne laissant aucune place au doute. Ainsi, ce dimanche 23 août au matin, le comédien –qui donne la réplique à Nicolas Duvauchelle dans la série Braquo- a réagi à ces nouvelles déclarations : "C’est une contre-vérité. On s’est retrouvés face à des gens qui fuyaient comme des lapins pour sauver leur peau", a-t-il lâché au micro de RTL. Loin de s’arrêter là, Jean-Hugues Anglade a poursuivi : "Je suis simplement atterré", a-t-il déploré avant de conclure : "Je ne te dis pas le massacre qui aurait été celui que nous aurions vécu, si nous n’avions pas eu la chance d’avoir ces deux militaires américains pour neutraliser cet individu".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 juin Non Stop People @NonStopPeople
    Bernard Tapie malade : Comment la religion l’aide à surmonter son cancer https://t.co/Jnuwq01YQM https://t.co/d9aEyw5kx5
    Détails
  • 21 juin Non Stop People @NonStopPeople
    #repost Mondial 2018 : Cristiano Ronaldo fiancé ? La bague de Georgina sème le doute https://t.co/jmzsTofhly https://t.co/ZGW2raBzqd
    Détails
  • 21 juin Non Stop People @NonStopPeople
    Mondial 2018 : Neymar a emmené deux coiffeurs avec lui en Russie https://t.co/LmCQLhb5zj https://t.co/Ay1VDqKfMw
    Détails