• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Jean-Luc Delarue : Florian Gazan révèle pourquoi il n'a pas pu le voir avant sa mort (Exclu vidéo)

Jean-Luc Delarue : Florian Gazan révèle pourquoi il n'a pas pu le voir avant sa mort (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce week-end, Mickaël Dorian a reçu Florian Gazan dans son émission "Good Morning Week-End" diffusée sur Non Stop People. Un entretien pendant lequel l'animateur des "Grosses têtes" est revenu sur ses 17 années de collaboration avec Jean-Luc Delarue, décédé en août 2012. En plus d'avoir évoqué leur relation "particulière", il s'est aussi confié sur l'un de ses plus grands regrets le concernant.

Mickaël Dorian a reçu Florian Gazan dans son émission "Good Morning Week-End" diffusée sur Non Stop People. Animateur, chroniqueur, auteur pour la radio et la télévision, il est aussi l'un des sociétaires des "Grosses Têtes" de Laurent Ruquier sur RTL. En pleine promotion de son premier roman intitulé "Ibysse" au Cherche Midi", l'animateur a livré une étonnante anecdote lors de son passage dans l'émission. En effet, il a révélé avoir failli se noyer dans la piscine de son parrain, qui n'est autre que Claude François, dans sa célèbre résidence du Moulin à Dannemois. Il avait "7, 8 ans" à l'époque.

Dans ce même entretien, Florian Gazan est revenu sur sa collaboration avec Jean-Luc Delarue, décédé en août 2012 à l'âge de 48 ans. L'occasion pour lui de se remémorer leur rencontre "à côté d'Europe 1", par l'intermédiaire de son papa, Jean-Pierre Spiero. Pour rappel, c'est aux côtés de Jean-Luc Delarue que Florian Gazan a fait ses premiers en télévision et en radio. Ensemble, ils ont collaboré pendant 17 ans et ont fondé la société de production "Réservoir Prod". Une expérience que le principal intéressé a qualifié de "très belle aventure télévisuelle".

"Il était déjà très malade..."

Quelle relation les deux hommes ont-ils entretenue ? "C'était une relation particulière car il était à la fois mon patron, un pote, un grand frère (...) Tout ça se mêlait. On avait une relation très intense, je pense très sincère. Il avait un caractère très fort (...) Il fonctionnait vraiment en dents de scie, capable d'être de très, très mauvaise foi et très chiant et capable d'être absolument adorable et généreux avec ses collaborateurs", a-t-il répondu.

Il s'est aussi confié sur l'un des plus grands regrets de sa vie le concernant : ne pas avoir pu le revoir quelques semaines avant sa disparition, expliquant qu'avec l'entourage qu'il avait durant cette période, il a été très compliqué de l'approcher. "J'ai essayé de le voir, mais c'était compliqué, il était déjà très malade, puis l'entourage, ça n'était pas simple de rentrer en relation avec lui, pourtant j'avais les contacts. Ça aurait pu se faire, mais il est parti trop vite, ça reste quand même un grand gâchis car mourir à cet âge-là, ce n'est quand même pas normal", a-t-il conclu.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Good Morning Week-End" sur Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Eric Zemmour : Laurent Ruquier prêt à retravailler avec lui ? Il répond https://t.co/GbMFZCZSon https://t.co/UVyzUEBgmq
    Détails
  • 11 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Laurent Gerra papa : Ses touchantes et rares confidences sur sa fille https://t.co/FxSMqJWyFG https://t.co/pnYHHibjVa
    Détails
  • 11 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Laurent Ruquier : Un cas de Covid dans son émission, il réagit dans TPMP https://t.co/EpD2Wcf5qp https://t.co/aLlJpC7jqU
    Détails