• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Joann Sfar tacle Abd Al Malik dans Le Grand Journal : "Si ça c’est des modérés, moi je ne sais pas où on va"

Joann Sfar tacle Abd Al Malik dans Le Grand Journal : "Si ça c’est des modérés, moi je ne sais pas où on va"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité du Grand Journal hier soir, Joann Sfar a pointé du doigt les propos tenus par Abd Al Malik dans son interview accordée à Télérama. Il est "scandalisé" que le rappeur et écrivain ait qualifié les victimes de l'attentat au siège du journal satirique d'irresponsables.

Lundi dernier, Abd Al Malik était l'invité du Grand Journal pour parler de son nouveau livre, Place de la République, pour une spiritualité laïque. Sur le plateau de l'émission de Canal+, le rappeur et écrivain avait d'ailleurs évoqué sa longue interview et sa couverture du magazine Télérama : "Toute cette semaine, j’ai fait la Une de Télérama. Et je voulais rendre hommage à Fabienne Pascaud (directrice de la rédaction du magazine, ndlr) parce que je sais de source sûre qu’il y a des gens qui se sont désabonnés de Télérama parce qu’il y avait un noir en couverture"

Une information qui a très vite été démentie par Télérama sur Twitter : "Notre couverture Abd Al Malik a bien suscité quelques désabonnements, mais surtout liés à ses propos". Par la suite, le magazine a mené sa petite enquête et a ainsi pu affirmer hier : "Après étude, 3 de nos 500 000 abonnés ont renoncé à recevoir Télérama chaque semaine suite à notre interview d'Abd al Malik. Difficile d'accuser nos lecteurs de racisme."

"Si ça c’est des modérés, moi je ne sais pas où on va"

Hier soir, c'était au tour de Joann Sfar d'être l'invité du Grand Journal, pour parler de l'adaptation théâtral du Chat du Rabbin. Celui qui a collaboré à Charlie Hebdo dans les années 1990 a réagi au nouveau numéro du journal satirique paru hier.

"Ca ça ne me fait pas rire, ça me fait flipper parce qu’on n’arrive plus à travailler tranquillement. C’est pas seulement qu’on a la trouille de prendre une balle, c’est que c’est difficile de rigoler. On cherche le ton avec lequel il faut parler aujourd’hui. C’est plus que de l’auto-censure aujourd’hui, c’est une espèce de paralysie. Il y a eu 4 millions de personnes dans la rue il y a environ un mois, et aujourd’hui tout le monde parle comme un curé. Je ne sais pas qui a envie de rigoler, moi j’ai très envie de rigoler, mais j’ai envie d’aller dans le noir, dans le bizarre. J’ai envie d’être irresponsable !" commence alors par déclarer Joann Sfar.

Par la suite, l'auteur a expliqué qu'il était très inquiet par les propos qu'avaient tenu Abd Al Malik dans sa longue interview accordée au magazine Télérama, au sujet de "l'irresponsabilité" de l'équipe du journal satirique :

"J’ai entendu chez vous il y a trois jours, Abd Al Malik qui paraît-il est le représentant des modérés. Tout ce qu’il a trouvé à dire un mois après c’est que Charlie Hebdo avait été irresponsable. Donc, des journalistes ont été abattus parce qu’ils ont été irresponsables. Bravo. Si ça c’est des modérés, moi je ne sais pas où on va. En tout cas dessiner librement sans trembler non c’est pas évident aujourd’hui. C’est pas évident."

Face aux réactions qu'il a reçu, notamment sur les réseaux sociaux, suite à cette déclaration sur Abd Al Malik, Joann Sfar a tenu à préciser sur Twitter : "Puisqu'il faut préciser : je connais et j'admire l'oeuvre d'Abd Al Malik ! Je suis scandalisé qu'il évoque des victimes "irresponsables."

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @NBCTheVoice: VOTING IS OPEN. Here’s how you can vote! #VoiceTop8 ✅ #TheVoiceOfficialApp ✅ https://t.co/aXmvWoxK3l ✅ https://t.co/EesjV…
    Détails
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @NBCTheVoice: Our Coaches are ready for the #VoiceTop8 to take the stage tonight! Who are you rooting for tonight!? https://t.co/hv0dKCr…
    Détails
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    https://t.co/tAotkgJzD2
    Détails