TV

Kelly Osbourne : Après son dérapage raciste, elle refuse de s'excuser !

Kelly Osbourne : Après son dérapage raciste, elle refuse de s'excuser !
  • A-
  • A+

Alors qu’elle était invitée sur le plateau de The View, Kelly Osbourne a été amenée à réagir aux propos racistes proférés par Donald Trump, candidat aux élections présidentielles américaines. Seulement, face à Rosie Perez, la star a été maladroite et se voit désormais prêter des déclarations racistes !

Kelly Osbourne est, semble-t-il, engagée dans différentes causes. Ainsi, elle avait publiquement soutenu Angelina Jolie à la suite de sa double mastectomie. Pour rappel, l’épouse de Brad Pitt avait publié une tribune dans le New York Times visant à expliquer son choix : "Avec mes médecins, nous avons décidé que retirer mes ovaires et mes trompes (de Fallope) était le meilleur choix parce que non seulement je suis porteuse du BRCA1 mais en plus, trois femmes dans ma famille sont mortes d’un cancer", avait-elle lâché. De là, Kelly Osbourne avait été amenée à réagir à cette annonce sur le plateau de l’émission The Talk. Face à la caméra, celle qui se clashait avec Lady Gaga a alors avoué être elle aussi touchée de près par la maladie : "Je dois vous avouer une chose… J’ai moi-même le gêne du cancer. Ma mère nous a tous fait faire le test après avoir appris qu’elle était porteuse du gêne et avoir subi une double mastectomie". Des révélations touchantes qui n’ont pas manqué d’émouvoir les Etats-Unis.

Les Mexicains confinés au statut de "nettoyeur de toilettes"

Plus récemment, Kelly Osbourne s’est retrouvée mêlée à une polémique basée sur un malentendu. En effet, ce mardi 4 août, la chanteuse, actrice, présentatrice et fille de la légende du métal Ozzy Osbourne était invitée sur le plateau du talk-show The View présenté par Rosie Perez. A cette occasion, elle a été amenée à réagir aux propos de Donald Trump, candidat républicain aux prochaines élections présidentielles outre-Atlantique, qui avait estimé que les Mexicains "amenaient le crime et la drogue avec eux et étaient des violeurs". Face à ces déclarations, Kelly Osbourne s’est alors amusée : "Si on vire tous les Latinos du pays, qui nettoierait les toilettes de Donald Trump ?". Coupée dans sa lancée par une Rosie Perez choquée, la star a tout de même tenté d’aller au bout de ses explications, affirmant que ses propos avaient mal été interprétés. 

Après son dérapage, Kelly Osbourne refuse de s'excuser

Alors qu'elle s'est attirée les foudres des Américains, Kelly Osbourne a, elle, décidé de ne pas s'excuser. En effet, sur ses comptes Facebook et Instagram, celle qui avait perdu du poids grâce à un régime végétarien est revenu sur l'incident : "J'ai été coupée au milieu de ma phrase par Rosie et n'ai pas pu poursuivre ma démonstration", a-t-elle lâché, ajoutant qu'elle refuse d'être taxée de raciste puisqu'elle ne l'est pas. Enfin, Kelly Osbourne est finalement revenue sur le message qu'elle voulait au départ partagé : "J'espère que cette situation permettra d'ouvrir un débat plus général sur l'immigration et les Latinos". L'animatrice du talk-show a de son côté fait ses excuses à la star via son compte Twitter. 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    Thank you @rihanna You r a princess🙏❤️🙏

    Détails
  • 10 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @malaisetele: https://t.co/zSnImhPnhy

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #SexKittens ✨🐱🐱🐱✨ https://t.co/xuA2wdP8Nw

    Détails