TV

Kendji Girac dénonce le racisme anti-Gitan !

Kendji Girac dénonce le racisme anti-Gitan !
  • A-
  • A+

Après avoir remporté The Voice en mai 2014 sur TF1, Kendji Girac s'est lancé dans la musique avec un premier album vendu à 700 000 exemplaires. Actuellement en tournée dans toute la France, le chanteur a répondu aux questions de Nikos Aliagas dans une interview pour le magazine VSD. De sa vie avant et après le télé-crochet aux préjugés dont il est encore victime, l'interprète de 'Cool' s'est confié à cœur ouvert.

Révélé en 2014 avec sa participation à la saison 3 de The Voice sur TF1, Kendji Girac bat tous les records. Quatre mois seulement après avoir remporté la compétition avec son coach Mika, le jeune homme sortait son premier album, simplement baptisé "Kendji". Un opus qui a franchi le seuil des 700 000 ventes, avec des chansons devenues cultes, comme Andalouse, Elle m'a aimé ou encore Color Gitano. Une consécration pour celui qui a vécu une enfance bohème, bien loin de la célébrité qu'il connaît aujourd'hui.

Actuellement en tournée dans toute la France avec quatre dates parisiennes (les 12, 13 et 14 mai à l'Olympia et le 22 mai au Grand Rex), Kendji Girac s'est confié à Nikos Aliagas, qui le suit depuis son aventure The Voice. Photographié et interviewé par l'animateur de TF1 pour le magazine VSD, le jeune chanteur est revenu sur son parcours.

"C'est mon père qui décide de tout"

De Kendji Girac, Nikos Aliagas décrit "un jeune homme de son temps qui sait pertinemment que rien n'est dû ni acquis d'office". Un artiste qui a tenté The Voice sans trop y croire. "C'était la première fois que je venais à la télévision. Je tentais ma chance sans trop y croire. Et puis j'ai été pris. Mais je ne l'ai pas compris tout de suite", a-t-il confié.

Le chanteur passe les épreuves une à une, avec ses parents à ses côtés. "Tout seul, je n'y serais pas allé (...) C'est mon père qui décide de tout. Et pendant toute cette période, j'avais besoin de la présence de mes parents. Encore aujourd'hui, ils sont mon repère. Si mon père ne m'avait pas suivi dans cette aventure, je n'y serais pas allé. J'avais trop peur de me confronter à ce monde que je ne connaissais pas", a-t-il poursuivi.

"Je ne veux pas que les gens me regardent mal"

Mais malgré son succès, Kendji Girac subit encore le racisme anti-Gitans. En octobre dernier déjà, il confiait avoir souffert de préjugés dans une interview pour le site suisse Le Matin. Face à Nikos Aliagas, le jeune homme de 18 ans a confié n'avoir pas si longtemps été confronté au racisme. "J'étais dans un bar, à Toulouse, où je m'étais rendu avec trois bons copains. A côté de nous, des mecs assez ambiancés ont commencé à chercher l'écharpe de l'un d'entre eux (...) Ils ont dit au patron en nous fixant du regard : 'Normal, il y a des Gitans, ce sont des voleurs !'".

Des attaques qu'il préfère ne pas prendre en compte. "L'explication ne sert à rien. Ce sont des gens qui ne véhiculent que des clichés. Ils croient nous connaître mais ils se trompent. Avant, je me serais emballé. Aujourd'hui, je ne dis rien. Je ne veux pas que les gens me regardent mal", a-t-il expliqué.

L'intégralité de l'interview est à retrouver dans le magazine VSD numéro 1963 du 9 a 15 avril 2015 en kiosques ce jeudi.

Par Clara P

Réagissez à l'actu people 1
Par salome | le Lundi 07 Mars - 19:22
kendji salome les gitan
Je m'appelle salome je suis gitane espagnol je suis une belle brune espagnol au cheveux noir yeux noir ... Je voudrait faire un clips avec kendji le clips aurait plus de succès parce que je suis la femme qu'il lui faut poir un clips avec lui je suis pareils que lui pour les coutumes un besos para el guapo kendji gracias
0
Fil d'infos
People Tweet
  • 03 déc Justin Bieber @justinbieber

    LA tonight

    Détails
  • 03 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    La nouvelle mise à jour d'UBER:Comment on peut compliquer le truc un maximum pour perdre un Max de clients?

    Détails
  • 03 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Love this piece of me at #ArtBasel by #ErickArtik. 💖 https://t.co/RfsIO9vg3e

    Détails