• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
TV

Kev Adams : "Il y a vraiment beaucoup de débiles sur internet"

Kev Adams : "Il y a vraiment beaucoup de débiles sur internet"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Kev Adams était hier matin l'invité du Grand direct des médias de Thomas Joubert, pour évoquer entre autres "Un trop long week-end", l'épisode spécial de Soda diffusé en prime le soir même sur M6. Il en a profité pour revenir sur les critiques dont il est la cible, mais aussi la déformation de ses propos par la presse.

Kev Adams n'est plus l'adolescent de ses débuts. Aujourdh'ui, Kevin Smadja de son vrai nom, a 23 ans et pas sa langue dans sa poche lorsqu'il s'agit de dire ce qu'il pense. Invité du Grand direct des médias de Thomas Joubert sur Europe 1 hier matin, l'humoriste en a profité pour remettre les points sur les i, non sans humour bien entendu.

"Il y a vraiment beaucoup de débiles sur internet"

Fin novembre, Kev Adams était l'invité de Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché pour promouvoir, entre autres le dvd de son spectacle Voilà, Voilà. Invité à donner son avis sur le cas des jeunes partis faire le djihad, l'humoriste avait tenu à rappeler qu'il ne fallait pas stigmatiser les musulmans et faire des amalgames entre eux et les radicaux. Après cette prise de position, Kev Adams avait été vivement critiqué, notamment sur Twitter.

Dans Le Grand direct des médias, le jeune homme est revenu sur cet épisode en évoquant les haters très présents sur les réseaux sociaux : « Quand on passe beaucoup à la télé, forcément les gens peuvent en avoir marre et moi je n’ai rien contre les gens qui peuvent en avoir marre. La seule chose que je leur demande c’est d’arrêter de me critiquer. Zappez vous n’êtes pas obligés de voir ma tronche. Après il y a vraiment beaucoup de débiles sur internet, on le sait c’est pas moi qui vais apprendre ça. Ils sont là juste pour insulter le premier venu. »

Un peu plus tard dans l'émission, lorsque Thomas Joubert lui demande si il continuera à l'avenir à commenter l'actualité dans les médias, Kev Adams répond : « Vous savez je ne vais pas me retenir de parler de ce dont j’ai envie de parler. » Il admet tout de même qu'il parlera "un peu moins", lassé que ses propos soient constamment déformés.

"Les trois quarts de ce que je dis sont déformés"

En effet, ces derniers temps, des propos tenus par Kev Adams ont été selon lui déformés dans la presse : « Ce qui m’agace c’est que souvent mes propos sont très déformés. Les trois quarts de ce que je dis sont déformés, donc ça commence un petit peu à me souler pour être très honnête avec vous » a-t-il ainsi expliqué.

Cela a par exemple été le cas lorsqu'il a évoqué les rapports de concurrence qui existent entre les humoristes. Il voulait simplement expliquer que l'humour n'était pas "le monde des bisounours" et que les humoristes ne passent pas leur temps à s'écrire des sketchs les uns pour les autres. Mais, ses propos ont parfois été déformés au point de prétendre des tensions entre Gad Elmaleh et Franck Dubosc par exemple.

"Je vais dire merci à la télé"

La série Soda s'est achevée il y a quelques mois. Les fans pourront retrouver la famille Fontella dans un second téléfilm avant de leur dire adieu définitivement. Comme nous vous l'expliquions, malgré ses projets cinématographiques et scéniques, Kev Adams ne tourne pas le dos à la télévision pour autant. Le comédien aurait d'ailleurs une nouvelle série en projet.

Le jeune homme confie d'ailleurs qu'il est très attaché à la télévision, et pas seulement parce qu'il s'agit du média qui l'a fait connaître (dans On ne demande qu'à en rire) et apprécier du grand public (dans Soda). En effet, Kev Adams décrit la télévision comme un moyen de rester proche et accessible pour son public :

« Je vais dire merci à la télé. Je crois que c’est important, je crois qu’il n’y a aucun autre exercice qui se rapproche de l’exercice de la télé. C’est-à-dire qu’on peut monter sur scène, on peut faire du cinéma, la télé reste la télé. C’est le seul moyen d’aller chez les gens, sans leur demander de l’argent, juste en étant là dans leur salon, presqu’en faisant partie de leur famille. Moi j’aime ce rapport, je trouve qu’il est important pour un artiste et encore plus pour des jeunes artistes comme moi ou comme d’autres. Je trouve que c’est important de se faire connaître des gens et de pouvoir être disponible chez eux sans qu’ils aient nécessairement à acheter quelque chose. C’est important pour moi de toujours laisser ce que je fais en libre-service pour les gens, qu’ils puissent vraiment le voir chez eux. »

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Kev Adams @kevadamsss
    Merci encore pour cette projection énorme en #GrandLarge de Tout là-haut : RDV mercredi pour découvrir le film part… https://t.co/HmQN0AdpSy
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Laurent Wauquiez estime qu'Emmanuel Macron a fait preuve d'opportunisme au moment de la mort de #JohnnyHallyday… https://t.co/xllx5vY2wp
    Détails
  • 14 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Pierre Foucault a failli se faire casser la gueule par #JohnnyHallyday à l'époque où il était marié à Adeline… https://t.co/5IDYLLEGH3
    Détails